Connect with us

Startup

Startup-Act : Promulgation de la Circulaire relative aux conditions d’ouverture des comptes en devises

Published

on

La Banque Centrale de Tunisie (BCT) vient de promulguer les deux nouvelles Circulaires relatives à l’ouverture des Comptes en devises appelés « comptes startup » et à la ratification de la Circulaire traitant de la Carte Technologique.

La Circulaire relative aux conditions d’ouverture et de fonctionnement des comptes en devises N°2019-01 est composée des 13 articles suivants :

Article premier : Toute société résidente, ayant le label « startup » délivré conformément à la réglementation en vigueur, peut pour les besoins de son activité se faire ouvrir auprès des Intermédiaires Agréés des comptes en devises appelés « comptes startup ».

Article 2 : L’Intermédiaire Agréé doit exiger la présentation, à l’appui de la demande d’ouverture d’un « compte startup en devise », d’une copie de la décision du ministre en charge de l’économie numérique pour l’octroi du label « startup » en cours de validité.

Article 3 : Le « compte startup en devise » peut être crédité :

a) des devises provenant des opérations d’exportations de biens et de services réalisées par la startup titulaire du compte

b) des devises provenant (i) des participations des non-résidents au capital de la startup, (ii) des acquisitions par les non-résidents d’obligations convertibles en actions émises par la startup, (iii) des avances en comptes courants associés et (iv) d’une manière générale toute forme de quasi fonds propres en devises de la startup. L’importation de devises au titre de ces opérations doit faire l’objet de fiches d’investissement établies conformément à la réglementation en vigueur

c) des bénéfices revenant à la startup, réalisés au titre de ses investissements visés à l’alinéa (d) de l’article 4 de la présente circulaire

d) des intérêts produits par les sommes logées dans ce compte dans les conditions fixées par la Banque Centrale de Tunisie pour les comptes en devises des résidents

e) des virements d’un autre « compte startup en devise » du même titulaire.

Article 4 : Le « compte startup en devise » peut être débité pour :

a) le règlement des achats de biens matériels et immatériels dans le cadre de l’activité de la startup ;

b) la couverture des frais de séjour à l’étranger des dirigeants et des employés de la startup au titre de voyages d’affaires liés à l’activité de la startup ;

c) le règlement de toute autre dépense courante en devises liée à l’activité de la startup ;

d) les transferts à titre d’investissements à l’étranger ou de prises de participations dans le capital de sociétés non résidentes de nationalité étrangère ;

e) les remboursements au titre des avances en comptes courants associés reçues en devises par la startup, des obligations au cas où elles n’ont pas été converties en actions et d’une manière générale au titre de t 3

f) la cession des devises sur le marché des changes ;

g) le crédit d’un autre « compte startup en devise » ouvert au nom de la même startup.

Article 5 : Les opérations de débit du « compte startup en devise » peuvent avoir lieu :

– par virement,

– par chèque bancaire tiré sur l’Intermédiaire Agréé auprès duquel le compte est ouvert,

– par carte de paiement international,

– ou en espèces exclusivement pour la couverture des frais de séjour à l’étranger au titre de voyages d’affaires et ce, dans la limite d’un montant de trente mille dinars (30.000 DT) par voyage et par bénéficiaire.

Article 6 : Le «compte startup en devise» ne peut pas être rendu débiteur, et ce quel que soit le moyen de règlement utilisé.

Article 7 : Avant tout achat de devises sur le marché des changes pour le règlement de toute opération en devises autorisée à titre général ou particulier, la startup bénéficiaire de comptes startup en devises, doit utiliser en priorité les disponibilités de ces comptes et le cas échéant de ses comptes professionnels en devises. Le règlement par achat de devises doit être effectué conformément aux conditions prévues par la réglementation des changes en vigueur.

Article 8 : Toute opération au crédit ou au débit du «compte startup en devise» doit donner lieu à la présentation à l’Intermédiaire Agréé d’une déclaration précisant l’objet de l’opération, dûment signée par le représentant de la startup et conforme au modèle objet de l’annexe à la présente circulaire.

Article 9 : En cas de retrait du label «startup» ou lorsque la durée de validité du label est expirée, le titulaire du «compte startup en devise» doit procéder, sans délai, à la clôture dudit compte. Sur demande du titulaire du compte, l’Intermédiaire Agréé doit procéder soit au virement du solde éventuel disponible à un compte professionnel en devise du même titulaire soit à sa cession sur le marché des changes.

Article 10 : Les Intermédiaires Agréés sont tenus d’adresser à la Banque Centrale de Tunisie, via le Système d’Echange des Données « SED », au plus tard le 15 de chaque mois, les états des opérations enregistrées sur les comptes startup en devises ouverts sur leurs livres, afférents au mois précédent. La déclaration de ces états doit être effectuée conformément au Guide Technique mis à leur disposition, téléchargeable à travers le Système d’Echange des Données « SED ».

Article 11 : Les Intermédiaires Agréés sont tenus de conserver, à la disposition de la Banque Centrale de Tunisie dans des dossiers accessibles pour les besoins de contrôle, l’ensemble des déclarations visées à l’article 8 de la présente circulaire.

Article 12 : La startup titulaire de «comptes startup en devises » est tenue de conserver, à la disposition de la Banque Centrale de Tunisie dans des dossiers accessibles pour les besoins de contrôle, tout document justifiant les opérations au débit et au crédit desdits comptes.

Article 13 : La startup ayant réalisé des investissements à l’étranger par le débit d’un «compte startup en devise» conformément à l’alinéa (d) de l’article 4 de la présente circulaire, communique à la Banque Centrale de Tunisie, à la fin de chaque exercice comptable, les états financiers des sociétés établies à l’étranger dans le capital desquelles elle détient des participations, les procès-verbaux des assemblées générales ayant décidé l’affectation des résultats, les documents se rapportant à la modification éventuelle de la structure du capital de ces sociétés et un rapport sur l’activité, au cas où l’investissement à l’étranger prend la forme de succursales et de bureaux de représentation.

La deuxième circulaire N°2019-02 relative à la ratification de la circulaire traitant de la Carte Technologiquest composée de l’article suivant :

Article 14 (nouveau) :

Lorsque le paiement par des sociétés résidentes des transactions visées au paragraphe H-1 de l’annexe n°1 à la présente circulaire, est exigé via internet, le transfert peut être effectué par carte de paiement internationale nominative réservée spécialement à ces transactions appelée « Carte Technologique Internationale » et dont la durée de validité est d’une année civile.

A cet effet, l’intermédiaire agréé est autorisé à délivrer à toute société résidente, qui lui en fait la demande, une allocation annuelle maximale de dix mille dinars (10.000 dinars) transférable en une ou plusieurs fois pour réaliser les paiements visés au paragraphe premier du présent article par utilisation de la « Carte Technologique Internationale » visée ci-dessus.

Le montant de l’allocation annuelle maximale est fixé à cent mille dinars (100.000 dinars) pour toute société résidente ayant obtenu le Label « Startup » conformément à la réglementation en vigueur. Dans ce cas, l’intermédiaire agréé doit exiger une copie de la décision du ministre en charge de l’économie numérique pour l’octroi du label « Startup », en cours de validité. 

Télécharger la Circulaire N°2019-01

Télécharger la Circulaire N°2019-02

Continue Reading
Click to comment

Creation d'entreprise

Comment élaborer un business plan ou plan d’affaire ?

Published

on

Beaucoup d’entre nous ont deja entendu le mot « Business Plan » lors de la création de leurs entreprises ou startups ou lors d’une demande de financement, dans cet article nous répondons à des nombreuses questions autour de ce concept, notamment la définition d’un plan d’affaire, les techniques clés pour le rédiger, nous partageons aussi quelques modèles à suivre de Business plans et nous expliquons comment un business plan peut être très utile pour l’entreprise.

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Un business plan ou plan d’affaires est un document ayant pour objectif de convaincre un décideur d’investir dans un projet entrepreneurial. Le business plan doit répondre aux questions suivantes :

  • Qui sommes-nous (structure juridique, actionnariat, emplacement, etc.)?
  • Que vendons-nous (produit, service)?
  • A qui (clients)?
  • Comment (réseau de distribution, plan commercial)?
  • Qui sont nos concurrents?
  • Quel est le calendrier (étapes clés)?
  • Comment le produit est il fabriqué (processus de fabrication, fournisseurs, technologie, etc.)?
  • Quels sont les besoins financiers (montant, type de financement)?
  • Quel est le retour sur investissement (prévision de trésorerie)?

Quelle est la structure type d’un business plan?

Un business plan suit généralement l’ordre suivant :

  1. Résumé
  2. Société (qui sommes nous ?)
  3. Produits et Services (que vendons nous?)
  4. Etude de marché (à qui?)
  5. Stratégie (comment?, qui sont nos concurrents?, quel est le calendrier?)
  6. Opérations (comment le produit est il fabriqué?)
  7. Plan Financier (quels sont les besoins financiers?, quel est le retour sur investissement?)
  8. Annexes

Bien qu’il existe une structure de business plan type, il est important de noter que le plan doit être adapté à la fois au lecteur et au projet.

Business plan sur mesure

Le business plan a une visée argumentaire : il doit démontrer que le projet est attractif. La structure du business plan doit donc être adaptée en fonction du projet afin de le mettre en valeur.

Le lecteur du business plan décidera de poursuivre le projet (ou de l’abandonner) suivant la balance entre les risques et les opportunités de gains qui lui sont associés. La perception des risques dépendra de l’identité du lecteur : les banques, les managers, et les actionnaires ont tous une façon d’appréhender les risques qui leur est propre.

Il est donc important de bien comprendre la grille d’analyse qu’utilisera le destinataire du plan pour prendre sa décision d’investissement avant d’écrire le plan afin de pouvoir adapter celui-ci en conséquence.

Combien de documents ?

Il y a presque deux documents différents dans un business plan. Le résumé (« executive summary » en anglais) et le reste.

Le résumé est la section la plus importante du business plan, elle a pour objectif de donné envie à l’investisseur dans savoir plus sur le projet en répondant de façon succincte à toutes les questions énoncées ci-dessus.

Après avoir lu le résumé, et s’il est intéressé par le projet, l’investisseur explorera certaines des autres sections du business plan dans le but d’obtenir plus de détail sur les points qui lui paraissent importants.

Quel est l’utilité du business plan ou plan d’affaires ?

Le business plan ou plan d’affaires a un objectif principal : CONVAINCRE.

Le business plan ou plan d’affaires est rédigé en vue d’être présenté à des tiers, qui peuvent être des futurs associés, des partenaires, des fournisseurs, des clients, des prescripteurs, ou encore des financeurs : les banques, les proches, les capitaux-risqueurs ou encore les donateurs d’une opération de crowdfunding.

En lisant le business plan ou plan d’affaires, ces personnes :

  • devront comprendre l’idée et le concept,
  • devront être rassurées sur l’adéquation entre les porteurs de projet et le projet lui-même,
  • devront être convaincues par le potentiel du marché,
  • devront être convaincues par la stratégie marketing et commerciale prévue,
  • devront être convaincues par le modèle économique et organisationnel imaginé,
  • devront être rassurés sur tous les risques susceptibles de peser sur l’entreprise.

Modèle Word de business plan / plan d’affaires à télécharger (gratuit)

Cliquez pour télécharger un modèle exemple de plan d’affaires sous Word (gratuit): Modèle exemple de business plan Word (plan d’affaires)

Ce modèle Word est simple, taillé pour convaincre.

Continue Reading

Economie

Formation en ligne ou e-learning : les avantages et les inconvénients

Published

on

La formation en ligne offre de nombreux avantages dont la flexibilité et le gain de temps. Qu’en est-il des inconvénients ?

Le secteur de la formation en ligne est en pleine éclosion. Cours à distance, e-learning : de plus en plus d’individus ou de salariés optent pour cette option qui permet de continuer ses activités quotidiennes tout en préparant un diplôme en acquérant de nouvelles compétences.

Quels avantages offre-t-elle ? Quels sont ses inconvénients ?

LES AVANTAGES DE LA FORMATION EN LIGNE

Elle permet de rester flexible

Vous pouvez préparer un diplôme en restant chez vous, comme les horaires s’adaptent à votre emploi du temps. Vous pouvez donc vous former le soir, le week-end et continuer ainsi en journée vos activités : exercer un emploi, vous occuper de votre famille ou suivre une autre formation en présentiel.

En effet, c’est la formule idéale pour ceux qui souhaitent préparer un double cursus ou ceux qui travaillent en journée et désirent se former à leur rythme.

Elle permet de réduire certaines contraintes

D’un point de vue financier vous réduisez certains coûts liés au transport par exemple, comme vous n’avez pas à vous déplacer. Certains cours sont proposés par vidéo conférence, il vous suffit alors de vous connecter à la plateforme pour assister aux leçons. Vous gagnez donc du temps comme vous évitez les déplacements.

En outre, plusieurs dates sont proposées pour le début de votre formation, alors que les cours en présentiel ont des horaires plus stricts et des dates de rentrée beaucoup moins flexibles.

Des cours taillés sur-mesure

Opter pour une formation en ligne vous permet d’évoluer à votre rythme. Vous vous connectez lorsque vous êtes disponible et visionnez les vidéos des cours selon votre rythme. Libre à vous donc de mettre pause, de repartir en arrière ou de vous arrêter pour assimiler vos leçons. Par ailleurs, un tuteur corrige vos exercices et adapte les cours à votre niveau, à vos besoins spécifiques.

Un suivi efficace

Les nouvelles technologies aidant, chaque étudiant est suivi minutieusement dans le cadre d’une formation en ligne. Des outils d’analyse permettent au centre de formation de suivre l’évolution de chaque élève. Il s’agit donc d’un système efficace, cependant suivre des cours à distance a aussi ses limites.

Des économies

Les formations en ligne vous permettent de faire des économies. En effet, si se former coûte cher en général, avec les cours en ligne vous faites des économies sur le prix du matériel comme tout est souvent dématérialisé. Avec l’e-learning, vous avez accès à des plateformes en ligne, du matériel de révision en vidéo, ainsi que des échanges par email. La plus grande dépense sera donc votre connection Internet.

La formation en ligne comprend également quelques inconvénients. Quels sont-ils ?

LES INCONVÉNIENTS

Suivre des cours à distance demande un niveau de motivation et de responsabilité élevé. En effet, pouvoir suivre les cours après avoir effectué ses activités quotidiennes n’est pas toujours aussi aisé qu’on le pense. Sens de l’organisation, bonne gestion de son temps sont des qualités à posséder (ou à développer) avant de pouvoir se lancer ; autrement, le projet de formation peut facilement échouer. Motivation, concentration et sens de l’organisation sont donc les mots d’ordre.

Le manque de communication peut être perçu comme un défi

La formation en présentiel permet d’entrer en contact avec d’autres étudiants, communiquer.  La communication dans le cadre d’un apprentissage en ligne est souvent réduite à des échanges écrits : e-mails, chat, etc.

L’autodiscipline

Pour réussir une formation en ligne, il faut une bonne dose d’autodiscipline. Sans cela, vous ne parviendrez pas au bout de votre projet. Ceux qui ont besoin d’être suivis de près pour évoluer et bien assimiler leur cours se trouveront un peu dépourvus. L’autodiscipline pour réussir est ici indispensable. En effet, les cours en ligne vous libèrent de nombreuses contraintes et vous offrent de la flexibilité mais sans une bonne organisation, de la discipline, vous remettrez les choses à plus tard. La procrastination est ici le meilleur ami de l’échec.

L’isolement peut être difficile à supporter

Les formations en ligne offrent beaucoup de flexibilité et en vous permettant notamment d’accéder à distance à un cours qui a eu lieu plus tôt dans la journée. Cela signifie que vous êtes souvent seul au moment de l’apprentissage. Vous faites tout en solo et les communications par email, vidéoconférence, réseaux sociaux ou sur les forums de discussion vous isolent davantage car vos contacts avec les autres étudiants et les enseignants ou formateurs restent virtuels..

Les préoccupations liées à l’utilisation des écrans

Les formations en ligne nécessitent l’utilisation prolongé d’écrans et ordinateurs. Les spécialistes mettent en avant les conséquences de cela sur la santé : fatigue des yeux, problèmes physiques liés à une mauvaise posture.

En effet, être assis devant un écran pendant plusieurs heures est dangereux pour la santé. Il est donc recommandé de se renseigner sur la posture à adopter lorsque l’on travaille assis pendant longtemps mais aussi sur la hauteur du bureau et faire des pauses régulièrement.

La nécessité de maîtriser l’outil informatique

La formation à distance a pu se développer grâce à la révolution numérique. Il faut donc pouvoir maîtriser quelque peu l’outil informatique ou ne pas avoir une appréhension des nouvelles technologies. En outre, il faut être capable d’étudier devant son ordinateur pendant plusieurs heures. En présentiel, les cours ont lieu dans une salle. C’est donc une autre dynamique.

Toutefois, si vous vous sentez prêt et avez la motivation nécessaire, vous pouvez vous lancer !

Les plateformes de formation à distance

Il en existe de nombreuses, selon vos centres d’intérêt et vos besoins. La plupart des grandes universités internationales permettent de suivre des cours en ligne. Il est nécessaire de visiter leur site Internet pour connaître les modalités d’inscription.

Il existe des nombreux plateformes d’e-learning qui nous détaillerons dans un autre article.

Continue Reading

Annuaires

Wledi, le premier réseau de la petite enfance en Tunisie

Published

on

En Tunisie et depuis plusieurs années, le secteur de la petite enfance voit son besoin en personnels qualifiés augmenter chaque année.  Il englobe plusieurs métiers comme les éducateurs spécialisés, les animateurs d’ateliers petite enfance, les puéricultrices et les auxiliaires parentales d’une part et plusieurs professionnels du secteur notamment les crèches, les garderies, les jardin d’enfants, les clubs et les écoles privées d’autre part.

Avec les difficultés économiques que la Tunisie traverse, les familles et parents ont tendances à limiter leurs budgets alloués pour les voyages, les vacances et les dépenses secondaires et en priorisant l’éducation de leurs enfants. Cette nouvelle économie à donner naissance à plusieurs acteurs dans ce secteur et notamment des nouvelles plateformes en ligne permettant de moderniser le secteur.

Dans ce cadre se positionne la nouvelle plateforme Wledi.

Wledi est un réseau de crèches, garderies, jardin d’enfants qui a pour vocation d’accompagner les parents dans leur recherche d’une place en crèche près de leur domicile ou de leur lieu de travail.

La plateforme permet de mettre en relation les familles avec les professionnels du domaine en proposant un annuaire complet des établissements classés par localisation et par capacité d’accueil.

La plateforme permet également, aux familles de :

  • Envoyer une demande d’inscription de leurs enfants
  • Noter l’établissement et laisser un avis
  • Contacter directement l’établissement par téléphone ou par message.

Chaque famille aura accès à un espace didié permettant de mieux gérer les fonctionnalités de la plateforme via le liens https://wledi.com/espace-famille.

Chaque établissement dispose d’une marque employeur permettant d’exposer :

  • les informations de contacts
  • De découvrir les photos des locaux
  • De voir les avis et notes des familles afin de donner de la crédibilité au services proposés par l’établissement.

Ci-dessous un exemple d’une marque employeur pour l’établissement Farm Kids sur la plateforme Wledi :

http://wledi.com/etablissements/farm-kids

La plateforme Wledi est disponible sous l’adresse web https://wledi.com et éditée par l’entreprise Audasoft Technology.

Continue Reading

Tendances

Copyright © 2019 Tunisientreprendre.co