Connect with us

Startups

Le glossaire des start-up

Published

on

Les start-up ont leur jargon. Ce vocabulaire, très inspiré de l’anglais, n’est pas toujours intuitif, d’où l’idée de ce lexique. D’abord publié ici, il est également publié dans notre livre “La Fabrique des Start-up” (Pearson, décembre 2018)

Accélérateur de start-up (start-up accelerator)

Structure d’accompagnement de start-up, qui sélectionne fortement les start-up qu’elle accepte à l’entrée, et va les aider à se développer pendant des durées courtes, généralement de 3 à 6 mois. Les accélérateurs privés et indépendants vont se rémunérer en capital en prenant quelques points du capital, qui se valoriseront quand les start-up se revendront. Les accélérateurs, à l’inverse des incubateurs, n’ont pas forcément de locaux à proposer aux sociétés. Ils apportent une prestation de conseil, de coaching, de méthodologie, et potentiellement des ressources techniques (CTO, UX…). Les accélérateurs peuvent aussi investir du cash dans les start-up qu’ils ont sélectionnées, soit en direct, soit via un fonds attenant.

Action de préférence (preferred share)

Catégorie d’actions assorties de droits préférentiels (droit d’information renforcé, droit à un représentant dans les organes de direction, droit à une récupération prioritaire des montants investis en cas de liquidation ou de cession de la société…). Il existe des actions de préférence négative, qui privent les détenteurs de certains droits nominaux (droits de vote, droits aux dividendes…) moyennant un coût d’acquisition plus intéressant.

Actions gratuites

Mécanisme d’intéressement des dirigeants et salariés consistant à leur attribuer gratuitement des actions de la société, sous le bénéfice d’un régime fiscal favorable mais avec des conditions de présence et de conservation.

Actions ordinaires

Action conférant des droits classiques, typiquement ceux des fondateurs de l’entreprise (droit de vote, droit préférentiel de souscription, droit aux dividendes…), par différence des « Actions de Préférence » (voir ci-dessus).

AI (ou Artificial Intelligence)

En informatique, l’AI désigne une machine qui imite les fonctions cognitives que les humains associent à d’autres esprits humains, comme «apprendre» et «résoudre des problèmes» : compréhension du langage humain, la compétition au plus haut niveau dans les systèmes de jeu stratégiques (Echecs, Go…), la conduite de voitures autonomes… Les start-up appliquent mes algorithmes d’AI à un nombre croissant de problématiques pour les “disrupter”.

Augmentation de capital (« AK »)

Emission d’actions nouvelles qui sont achetées par des souscripteurs existants ou nouveaux de façon apporter du cash à la start-up. Cette augmentation de capital dilue les actionnaires existants. Ces actions sont généralement achetées avec une « prime d’émission » par rapport aux actions émises lors de la création de la société, prime d’émission négociée lors de l’entrée.

Bad leaver

Clause du pacte d’actionnaire prévoyant le cas où un des créateurs de l’entreprise quitte la société sans l’accord de ses investisseurs (ou doit être congédié pour faute grave ou lourde).

Bankable

Vient du jargon cinématographique, pour désigner une star qui va assurer une audience à un film, donc qui va attirer des financements. Par extension, se dit d’un secteur, d’une start-up, d’un entrepreneur ou d’une entrepreneuse très à même d’attirer des investissements.

Bot

Application logicielle qui exécute des tâches simples (scripts) de façon automatisées sur Internet, à un rythme beaucoup plus élevé que ce qui serait possible pour un humain seul. Plus de la moitié de tout le trafic Web est constitué de bots, beaucoup étant développés par des start-up.

Blockchain

Technologie inventée en 2008, une blockchain est une liste croissante d’enregistrements, appelés blocs, qui sont liés et sécurisés en utilisant la cryptographie. Chaque bloc contient un extrait du bloc précédent, un horodatage et des données de transaction. Par conception, une blockchain est intrinsèquement résistante à la modification des données. C’est un registre (“Ledger”) ouvert et distribué qui peut enregistrer les transactions entre deux parties de manière efficace, vérifiable et permanente. Une blockchain est généralement gérée et stockée par un réseau d’ordinateurs adhérant collectivement à un protocole commun, y compris pour la validation de nouveaux blocs: la pirater nécessiterait un piratage de la majorité des ordinateurs du réseau. Les blockchains sont donc très appropriées pour l’enregistrement d’événements et de transactions. La blockchain a été utilisée dès 2008 pour créer une “crypto-monnaie” devenue célèbre, le bitcoin. Tout comme l’AI (avec qui il se combine), le secteur blockchain est très “bankable”.

Board

Principal organe de direction d’une société, incluant ses investisseurs. Sa dénomination exacte varie selon le pays et la forme de la société. Dans le cas habituel des Sociétés par Actions Simplifiées (SAS) françaises, il s’agit généralement d’un « comité stratégique ». Le périmètre des décisions prises par ce comité sont déterminées par le pacte d’actionnaire.

Bootstrap

Démarrage de l’activité de la start-up avec des fonds propres très limités, sans investissement extérieur. Les porteurs de projet ne se payent pas à ce stade.

Break-up fees

Indemnité financière qui peut dans certains cas être prévue contractuellement en cas de rupture de la termsheet, à la charge de la partie à l’origine de la rupture.

Bridge financing

Financement relais, apporté avant une nouvelle arrivée d’investisseurs en capital ou avant une introduction en Bourse, généralement par les investisseurs existant, sous forme d’obligations convertibles et à des conditions préférentielles par rapport aux investisseurs suivants.

BSA (Bons de Souscription d’Actions)

Titre qui permet d’acheter des actions nouvelles, à des conditions fixées d’avance par l’Assemblée Générale des actionnaires sur proposition du board. Les BSA sont une catégorie de stock options appelés « call », c’est-à-dire un droit d’acheter. Le BSA peut être attaché à une action, c’est alors une ABSA (action à bons de souscription d’actions). Le bon de souscription peut être conditionné et permettre à l’actionnaire de se reluer en cas de baisse de valeur de la société : c’est alors un “ratchet” (voir ci-dessous).

BSPCE (Bons de Souscription de Parts de Créateurs d’Entreprises)

Catégorie de BSA réservés aux collaborateurs d’une entreprise non cotée. C’est une forme de « stock option », qui peut être accordée par l’entreprise à titre gratuit et qui est associée à une condition de présence dans l’entreprise (typiquement de 2 à 4 ans).

Build up

Croissance d’une entreprise par rachat d’entreprises généralement de plus petite taille, sur des segments ou des géographies complémentaires. Les entreprises sous LBO font beaucoup de “Build Up” de façon à accroître rapidement la valeur de leurs participations. Mais les start-up financées en font également de plus en plus.

Bulletin de souscription

Acte formalisant la souscription d’actions ou d’autres valeurs mobilières (obligations, bons…), signé par le souscripteur lors du « closing » et accompagné du versement du prix de souscription.

Burn rate

Montant de cash consommé mensuellement par une start-up (dépenses récurrentes, moins ses revenus).

Business Angels

Personnes physiques investissant leur argent personnel et en apportant leurs avis, conseils et réseaux. Il existe de nombreuses associations de business angels, qui investissent souvent à plusieurs sur un même deal (en France : Paris Business Angels, HEC Business Angels, XMP…).

Business model

Le « modèle d’affaires », est une représentation synthétique des principaux aspects de la création de valeur d’une organisation, tant au niveau de ses finalités (objectifs, offres, stratégies) que des ressources et moyens déployés. Dans la création d’entreprise ou d’activité, la rédaction du business model (à ne pas confondre avec le business plan), constitue un exercice majeur, car il donne un aperçu complet de la capacité du projet à créer de la valeur plus ou moins rapidement.

Business Plan

Document détaillé préparé par une start-up pour expliquer les objectifs de la société, avec une focale sur les previsions financières. Ce document est important pour lever des fonds. Il est aussi préparé de façon annuelle par les start-up pour approbation par le board.

Buzz

“Faire le buzz” : capacité d’une start-up à faire parler d’elle (notamment via les réseaux sociaux) et à créer une excitation, générant au passage des retombées dans les médias.

CAC (Customer Acquisition Cost ou Coût d’acquisition Client)

Mesure importante de l’activité des start-up, c’est le coût moyen total nécessaire à l’acquisition d’un nouveau client. La valeur créée par la start-up par client est la différence (ou le ratio) entre son CAC et sa “Life Time Value” (LTV), revenu total moyen net du client avant qu’il ne “churn”, c’est-à-dire qu’il ne cesse d’être client.

Capital Risque (Venture Capital)

Classe d’investissement en capital en fonds propres dans des start-up. Selon la maturité du projet à financer, le Capital Risque se subdivise comme suit :

  • l’Amorçage (ou Seed) finance le tout début de son activité, lorsqu’elle ne fait pas encore de revenu significatif. Un tour d’amorçage commence à quelques dizaines de milliers d’euros, typiquement jusqu’à 1M€.
  • Viennent ensuite le premier tour (Round A) , puis deuxième tour (Round B), troisième tour (round C)… Les tailles des tours sont très inégales entre les pays et les secteurs mais vont généralement en augmentant de tour en tour. Les premiers tours commencent à quelques millions d’euros et peuvent parfois dépasser les 10M€.

Un fonds dit “Early Stage” va se concentrer sur les phases d’amorçage, le premier, voire le deuxième tour mais sera limité par la (faible) taille de son fonds. Un fonds “Late Stage” va commencer son intervention à partir du deuxième tour et peut ensuite accompagner des levées plus importantes.

Captable (ou Cap Table, Table de capitalisation)

Tableau récapitulant les détentions d’actions d’une start-up, présentes et futures, incluant l’effet de l’exercice des titres convertibles (Bons de souscription d’action, Bon de souscription des créateurs d’entreprises, Obligations Convertibles). Elle peut comprendre les simulations de répartition du capital (proceeds) en cas de rachat de l’entreprise à différents prix, incluant notamment avec l’effet des actions de préférence, c’est ce qu’on appelle le “waterfall”.

Carried Interest

Cet intéressement destiné aux gestionnaires des fonds de capital-investissement, représente en général 20% des plus values enregistrées, et n’est versable qu’après atteinte par les investisseurs financiers d’un taux de rendement interne minimal (“hurdle rate”). C’est un instrument permettant d’aligner les intérêts des investisseurs dans les fonds (« Limited Partners ») et des équipes du fonds (« General Partner »), très fidélisant pour l’équipe car ils doivent attendre les dernières années du fonds pour le toucher.

Cash out

Désigne la revente d’actions en cash (partielle ou totale) avant une opération de liquidité totale des titres (revente ou IPO). Cela se fait généralement à une valeur négociée inférieure au dernier prix de l’action lors d’une augmentation de capital (dite opération de « Cash In »). Par extension, “cash-outer” veut dire vendre (une partie de) ses actions en cash.

Churn Rate

Taux d’attrition, c’est-à-dire la proportion de clients perdus sur une période donnée.

Cliff

Période minimale (typiquement 1 à 2 ans) pendant laquelle il est nécessaire de rester dans une start-up pour pouvoir exercer des stock-options.

Closing

Dernière étape d’un investissement (ou d’un désinvestissement), à l’issue de laquelle tous les documents juridiques sont signés, les fonds sont versés par les investisseurs financiers et la transaction est réalisée. On signe généralement 3 types de contrats : Pacte d’actionnaire, Protocole d’investissement et Bulletins de souscription. On peut y signer en plus une Garantie d’Actif et de Passif et des « Side Letter ».

Community manager

Compétence clé dans une start-up, c’est la personne chargée de créer et gérer une communauté autour de l’entreprise. Elle est chargée de gérer les comptes des réseaux sociaux de l’entreprise.

Corporate Venture ou Corporate Venture Capital (“CVC”)

Fonds d’investissement venture d’une grande entreprise (“Corporate”). Près d’une levée sur cinq dans les start-up se fait avec l’aide d’un “CVC”.

Cottage Business

Business intéressant, qui tient particulièrement à coeur des fondateurs, et qui peut générer du succès, mais non scalable, qui n’est donc pas une start-up et n’intéressera pas les VC. Vient de l’anglais “Cottage”, maison de campagne.

Comparables (méthode des comparables)

Méthode de valorisation des entreprises se basant sur la valorisation d’autres sociétés du secteur, puis en réalisant une péréquation sur les chiffres d’affaires ou les bénéfices.

Coup d’accordéon

Augmentation de capital à une valorisation d’action abaissée qui dilue les actionnaires n’ayant pas la capacité de suivre ou ne souhaitant pas le faire.

Coworking space

Espace de travail partagé, ouvert et convivial, incluant des lieux de réunion, de rencontre, encourageant généralement l’échange et l’ouverture. Les coworking space ne sont pas occupés que par des start-up à la différence des incubateurs.

Crowdfunding (ou financement participatif)

Outils et méthodes de transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes afin de financer un projet, soit en capital, soit en avance sur le projet. Ce mode de financement se fait via des plateformes de financement participatif sur internet. En France, le crowdfunding en capital nécessite un agrément spécifique de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et est limité à 2,5 M€. Anaxago est le leader du financement participatif de start-up.

Data Privacy

Mesures prises par une société pour protéger les données de ses clients. Définies par la Règlement Général (Européen) sur la Protection des Données (RGPD ou GDPR en anglais), ses obligations en vigueur au 25 mai 2018 nécessitent généralement des adaptations significatives des process et des systèmes d’information y compris chez les start-up et leurs fournisseurs.

Deal Flow

Flux d’affaires potentielles, d’un fonds d’investissement ou d’une start-up. Il comprend l’intégralité des opportunités apportés par des relations personnelles, des intermédiaires spécialisés, des événements, des réseaux affiliés, ou directement par les entrepreneurs eux-mêmes.

Deck (ou Pitch Deck)

Présentation power point courte (10 à 20 slides) qui couvre tous les aspects d’une start-up de façon concise et attractive, généralement réalisé avec l’aide d’un designer professionnel.

Discounted Cash Flow (ou DCF, Valeur Actualisée Nette ou VAN en français)

Désigne notamment une méthode de valorisation des start-up. La valeur de l’entreprise est déterminée par la somme des cash flow futurs de la société, diminuée chaque année d’un taux d’actualisation, à laquelle on peut ajouter une “valeur terminale” de l’entreprise lorsqu’elle aura atteint sa maturité. Le taux d’actualisation choisi pour les cash flow, qui peut dépasser les 20% sur des segments à risque, a un impact majeur sur la valeur estimée de l’entreprise. Le calcul de la DCF aboutit généralement à une valorisation plus basse que celles obtenues par les autres méthodes de valorisation.

Disruption

Le succès de nombreuses start-up viennent de leur capacité à “disrupter” (du verbe anglais “to disrupt”) un marché existant via une innovation. Par exemple, Uber a “disrupté” le marché des taxis. Les start-up vont très fréquemment avoir comme objectif de disrupter un marché pour trouver un axe de création de valeur nouveau.

Down round

Tour de financement à un prix d’action inférieur au précédent

Droit de préemption

Clause contractuelle habituelle qui permet aux actionnaires de racheter en priorité les actions des autres actionnaires qui veulent céder.

Drag along (ou DAR : drag along right)

Clause de sortie forcée des actionnaires minoritaires en cas d’offre de rachat de la majorité des actions. C’est un droit qui permet d’assurer aux associés majoritaires de ne pas être bloqués dans la liquidité de leurs titres par les actionnaires minoritaires. Le drag along est un devoir, généralement demandé aux actionnaires minoritaires, qui vient en face d’un droit : le Tag Along.

Due diligence

Ensemble des mesures de recherche et de contrôle des informations permettant à l’investisseur en capital de fonder son jugement sur l’activité, la situation financière, les résultats, les perspectives de développement, l’organisation de l’entreprise et les risques encourus par l’activité. La due diligence comprend des parties financières, juridiques (analyse des contrats existants), RH, techniques, et business.

Earn-out

La clause d’Earn-out permet de différer le paiement d’une partie du prix payé par l’acheteur, notamment en l’indexant aux résultats futurs de la société. Cette indexation peut être basée sur l’EBITDA, l’EBIT ou le résultat courant. Cette clause peut contraindre les fondateurs d’une entreprise à rester dans l’entreprise quelques années afin d’être payés intégralement du prix de la vente, après avoir « fait leur période d’earn out ».

Equity

Actions, en anglais. « Rémunéré en equity » : payé en actions, plutôt qu’en cash.

Evergreen ou Ever Green

Se dit d’une structure d’investissement qui n’a pas une durée de vie bornée, parce qu’elle a des rentrées de cash récurrentes et de ce fait pas besoin de lever de l’argent régulièrement, et-ou qu’elle n’a pas besoin de rendre de l’argent à ses investisseurs dans un pas de temps strictement borné, à la différence des autres fonds d’investissement (FCPR…). Les structures evergreen sont peu nombreuses dans le venture et ne sont pas agréées.

Executive summary ou Execsum (Résumé opérationnel)

Synthèse du business plan en quelques pages qui doit permettre à l’investisseur en capital de se faire une idée précise du projet et de lui donner envie d’aller plus loin à travers l’étude du business plan qui lui sera communiqué par la suite.

Exit

Il s’agit de la revente des actions d’une société, soit par introduction en bourse (“IPO”), soit en cas d’acquisition par une autre société, soit par un autre fonds, soit par les managers. Les options d’exit font partie des premières questions des fonds d’investissement de façon à identifier des options de valorisation de leur apport dans un horizon de temps donné.

Fourty percent rule (regle des 40%)

Indicateur regardé par les fonds d’investissement : la somme de la croissance et du taux d’EBITDA d’une société doit dépasser 40% pour démontrer soit une forte croissance, soit une forte profitabilité.

FCPR (Fonds Commun de Placement à Risques)

Fonds d’investissement régulé français, il est géré par une société de gestion agréée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), qui agit au nom et pour le compte du FCPR, le représente et l’engage. Ses plus-values bénéficient d’une fiscalité allégée. Un FCPR doit investir dans des participations au capital de sociétés, en respectant certains quotas qui dépendent de son agrément. Le FCPR est la forme la plus répandue de fonds d’investissements en France pour les investisseurs professionnels, dont la responsabilité est limitée par rapport à la détention des titres. D’où le fait qu’on appelle les investisseurs d’un fonds ses « Limited Partners», en association avec le « General Partner » qui est la société de gestion et par extension son équipe dirigeante. Un FCPR lève des fonds pour une durée de 8 à 10 ans, extensible sous condition à 12 ans. Sa période d’investissement est de 3,5 à 4 ans, puis vient la période de réinvestissement et d’exit.

FCPI (Fonds Communs de Placements dans l’Innovation)

Créés par la loi de finances de 1997, les FCPI sont des Fonds Communs de Placement français dont l’actif doit être constitué à hauteur de 60 % au moins par des titres de sociétés non cotées ayant leur siège ou un établissement stable dans l’Union Européenne, employant moins de 2000 salariés et présentant un caractère innovant. Les FCPI sont souscrits par des particuliers avec un avantage fiscal à la souscription. Les FCPI tendent à investir rapidement dans des sociétés dont le profil de risque présente de la visibilité et y consacrent souvent moins de temps de suivi que les FCPR.

Garantie d’Actif et de Passif (GAP)

Garantie potentiellement donnée par le dirigeant à l’investisseur financier sur la consistance des actifs et des passifs par rapport aux documents ayant servi de base à la transaction. L’engagement donné par les actionnaires préalables au titre de la GAP est généralement lié à une retenue potentielle en actions.

Goodwill

En comptabilité, actif incorporel qui se produit lorsqu’un acheteur acquiert une entreprise existante, correspondant à l’excédent de l’argent payé pour acheter l’entreprise sur la valeur totale réelle des actifs et des passifs. En pratique, désigne la capacité plus ou moins grandes des grandes entreprises à surpayer certaines start-up stratégiques pour leur business, car elles vont leur permettre de rattraper un retard ou de faire levier sur leurs leviers existants.

Growth Hacking

Procédé d’expérimentation rapide de leviers marketing de croissance, conventionnels et non-conventionnels, à travers de multiples canaux pour identifier les plus efficaces. Les « Growth hackers » utilisent souvent des techniques peu coûteuses, comme l’adressage de prospects via les réseaux sociaux professionnels ou le marketing viral. Les accélérateurs s’entourent de ces compétences pour aider les start-up et les intrapreneurs.

Hackathon

Concaténation de Hack et de Marathon, un hackathon est un événement généralement initié par une communauté se réunissant dans un même lieu durant 2 à 3 jours pour former des équipes développant des projets innovants sur une thématique donnée. De nombreuses start-up sont nées d’un projet initié lors d’un hackathon.

IaaS (Infrastructure as a service)

Fournisseurs d’infrastructure réseau dans le “cloud” (machines virtuelles, mémoire, réseau, CDN…), payables par abonnement. Les IaaS sont par exemple Amazon Wireless Services (AWS), Alibaba, Microsoft Azure, Google Cloud, OVH, Orange Cloud for Business… Toute start-up digitale utilise un IaaS pour héberger ses services, directement ou via un PaaS (Platform as a Service) qui facilite son usage et apporte des services complémentaires.

ICO (Initial Coin Offering)

Commercialisation d’une nouvelle monnaie virtuelle, ou Crypto-monnaie, dont la sécurisation des transactions est assurée par une technologie Blockchain (voir plus haut). Les unités de valeur (Tokens) ainsi prévendus, peuvent permettre d’acheter les produits actuels ou futurs de la start-up qui les émettent, c’est alors une forme de crowdfunding. Les ICO sont une forme de financement non dilutive pour les start-up, speculative et en forte croissance.

Incubateur

Structure d’accompagnement des start-up, incluant notamment un espace de travail dédié, des locaux qui sont adaptés à leur activité (espaces ouverts, espaces de réunion…), et des services à valeur ajoutée (juridique, comptable, formations, levée de fonds…) qui varient d’un espace à l’autre. Un incubateur peut être public ou privé, spécialisé ou généraliste. A la différence d’un accélérateur, la durée de séjour n’est pas strictement limitée, le loyer est généralement payant et l’incubateur ne prend pas de participation au capital. De nombreuses collectivités soutiennent des incubateurs ou en sont à l’origine, avec pour objectif d’encourager l’innovation et la création d’emplois.

IoT (Internet of Things, Objets connectés)

Objets de la vie courante connectés avec des composants électroniques, logiciels, capteurs, actionneurs et connectivité qui leurs permettent d’échanger des données. Chaque objet est identifiable de manière unique grâce à son système intégré et il est capable d’interagir avec l’infrastructure internet existante. Exemples : véhicules, bracelets connectés pour surveiller la santé, sondes connectées pour optimiser la consommation d’électricité…

IPO (Initial Public Offering — Introduction en bourse)

Opération conduite par une société qui permet la cotation de ses actions sur un marché boursier côté (Nasdaq, EuroNext…). Une IPO permet à l’entreprise de lever des fonds (lors d’une période de placement préalable à la première cotation) et à ses actionnaires de trouver de la liquidité pour leurs titres.

KPI (Key Performance Indicators, Indicateurs clés de performance)

Les start-up en choisissent généralement un nombre réduit et les suivent régulièrement. Il peut s’agir du nombre d’utilisateur, de taux de conversion, de chiffre d’affaire par utilisateur, du coût d’acquisition…

LBO (Leverage Buy Out)

Acquisition d’une entreprise par des investisseurs en capital, généralement associés aux dirigeants de l’entreprise achetée, dans le cadre d’un montage financier comportant une proportion plus ou moins importante d’emprunts (faisant levier ou “leverage”), dont le remboursement est prévu sur les bénéfices futurs de la société. Lorsque les dirigeants rachètent sans investisseurs externes, il s’agit d’un “Manager Buy Out” ou MBO. Il s’agit d’une des “exits” possible pour les start-up arrivées à maturité.

Lead

Terme surtout utilisé dans le marketing B2B (vente à des entreprises), il s’agit d’un prospect, d’une opportunité commerciale. Un “sales” travaille ses Leads en faisant avancer son “pipe”, c’est-à-dire l’entonnoir des clients potentiels qu’il a détecté pour la société. Un contact d’une société qui est dans la cible, mais qui n’a pas forcément de projet, sera qualifié de MQL ou “Marketing Qualified Lead”. Un MQL qualifié par un vendeur va rentrer dans le pipe comme SQL ou “Sales Qualified Lead”, avec une pondération de cloture typiquement de 10%. Lorsqu’on lui fait une présentation pour laquelle il est intéressé, il va progresser à 30%, pour monter à 50% si on lui envoie un devis qu’il a sollicité. On monte à 80% s’il y a une validation orale, et 100% si le deal est signé, et la première facture envoyée. Le rapport MQL/SQL et le taux de transformation des SQL sont les indicateurs de suivi de l’efficacité marketing de la société.

Lean Start Up

L’expression « Lean Startup » (de l’anglais lean, « maigre ») renvoie à une approche spécifique du démarrage rapide d’une activité économique (ou par extension du lancement d’un produit), avec un investissement minimal. Elle repose sur la vérification de la validité des concepts, l’expérimentation scientifique et le design itératif. Elle tend à réduire les cycles de commercialisation des produits, à mesurer régulièrement les progrès réalisés, et à intégrer rapidement les retours de la part des utilisateurs. Le concept formalisé en 2011 par Eric Ries sur des entreprises high-tech de la Silicon Valley a connu un grand succès à travers le monde, notamment grâce à son livre, “The Lean Startup”, ouvrage de référence pour le lancement de start-up.

Licorne (Unicorn en anglais)

Start-up qui dépasse le milliard de dollar de valorisation, et qui de ce fait concentre l’essentiel de la rentabilité des investisseurs. Cela représente 0,2% des start-up aux US. Elles sont encore rares en France : Blabla Car, Talend, Criteo, OVH…

Liquidation Préférentielle (« Liquid pref »)

Clauses parfois accordées à certaines classes d’actions (dites « actions de préférence », achetées par des investisseurs) permettant lors de la vente d’être payés avant les fondateurs qui détiennent des « actions ordinaires ». Dans certains cas, le taux de remboursement des actions lors de la Liquidation préférentielle peut induire une distorsion importante sur la répartition du capital entre les actionnaires.

Life Time Value (LTV)

Revenu total moyen net du client au cours de sa vie de client, c’est-à-dire jusqu’au moment ou il cesse d’être client et ne “churn”. La LTV peut inclure un coefficient d’actualisation des revenus futurs.

Limited Partner ou LP

Investisseurs en capital d’un fonds. Les LPs investissent généralement pour une durée de 8 à 12 ans. Leurs fonds sont appelés au fur et à mesure des besoins d’investissement du fonds, et leurs sont rendus au fur et à mesure des sorties. Le « General Partner » du fonds est la société de gestion, et par extension ses associés ou “partners” dirigeants.

Magic Number

Si le quotient ci-dessous dépasse les 75%, cela indique une bonne efficacité de l’acquisition client de la part d’une start-up.

M&A (Merging & Acquisition)

Fusion Acquisition, et par extension département en charge de cette activité (d’un grand groupe ou d’un cabinet d’avocat), généralement distinct du département Venture.

Monetisation

Pour les nombreuses start-up qui proposent des services initialement gratuits, la monétisation est le moment où elle décide de générer des revenus, et par extension les canaux choisis pour cela : publicité, options payantes pour bénéficier de services additionnels (le “freemium”), abonnements, commissions, déclinaison du service pour les entreprises (en “B2B”)…

Minimum Viable Product (MVP) : produit viable minimum

Stratégie de développement de produit, utilisée pour de rapides et quantitatifs tests de mise sur le marché d’un produit ou d’une fonctionnalité. Cette stratégie a été popularisée l’ouvrage “Lean Start Up” d’Eric Ries.Elle est couramment utilisée aujourd’hui pour le développement de nouveaux business modèles et nouveaux produits, pas seulement en start-up.

MRR, Monthly Recurring Revenue (ou RMR, revenu mensuel récurrent)

Revenu récurrent issu des clients, hors revenus ponctuels (dits “one shot”). C’est un indicateur très important de la “traction” d’une start-up, et de sa valeur de marché.

NDA (non-disclosure agrement) ou accord de confidentialité

Dans le cadre d’une levée de fonds, c’est un accord souvent signé au début des négociations entre une start-up et l’investisseur potentiel. Il doit définir les informations contractuellement considérées comme confidentielles et les obligations des parties par rapport à ces informations dans un espace de temps et de géographie donnés.

Net Promoter Score ou NPS

Mesure de la proportion des promoteurs d’une start-up, normalisé par la réponse à la question standard : “recommanderiez-vous {ce service} à vos amis” ? noté de 1 à 10. Le NPS est la proportion de notes supérieurs à 9, diminuée des scores inférieurs à 6. Apple a un NPS de 70%, mais une start-up dont le NPS est supérieur à 30% peut considérer qu’elle a des clients ravis.

Nominal

Prix de l’action lors de la création de la société. Si une société est créée avec 1000 actions et un capital social de 1000 euros, le prix nominal de l’action est 1 euro.

OC ou OCA (Obligation convertible en action — convertible bonds en anglais)

Titre de créance émis par la start-up et souscrite par un investisseur pouvant se convertir en actions de la société. C’est une obligation classique avec une option d’achat sur des actions nouvelles de l’émetteur. C’est un produit d’une grande souplesse d’utilisation puisque le taux d’intérêt peut être fixe, variable, indexé, flottant, révisable, toute condition d’amortissement et de conversion pouvant par ailleurs être envisagée. Les variantes sont les ORA (obligation remboursable en action), qui peut être soit convertie, soit remboursée en cash, et les OBSA (Obligation à Bon de Souscription d’Action) lorsque l’obligation est attachée à un BSA (voir ci-dessus).

OKR (Objectives and Key Results)

Méthodologie utilisée pour définir et suivre (“tracker”) l’avancement des principaux indicateurs mesurables de succès d’une start-up. Les OKRs sont largement partagés dans l’organisation qui les pratique, et très répandues y compris dans des grandes sociétés de la Silicon Valley (Google, Twitter…)

Pet project (Side project)

Projet d’une personne (ou d’une équipe) qui lui tient particulièrement à coeur mais qui n’a rien à voir avec la mission principale. Vient de “pet”, animal domestique.

Pivot

Réorientation (radicale) d’une start-up lorsque la stratégie initiale ne fonctionne pas : choix d’un nouveau business modele, ou d’une nouvelle cible client, utilisation de la technologie pour développer un autre produit…

Pitch

Présentation orale très synthétique du projet d’une start-up, de sa mission et de ses ambitions, en 30 secondes à 3 minutes maximum. Sa préparation est méticuleuse, et elle met généralement en avant les motivations personnelles des fondateurs pour s’être lancés dans le projet, les problèmes qu’ils ou elles ambitionnent de résoudre et les marchés qu’ils souhaitent “disrupter”. Le pitch doit donner envie d’en savoir plus, pour devenir investisseur ou client.

Prime d’émission

Lorsqu’une société lève de l’argent par augmentation de capital, elle va vendre des actions qu’elle va créer pour l’occasion. Ces actions sont au prix du nominal, augmenté d’une « prime d’émission » dépendant de ce qui a été négocié entre les fondateurs et les investisseurs. A titre d’exemple, une société qui a émis à sa création 1000 actions de 1 euros et qui lève 250.000 euros pour 20% de son capital va émettre 250 actions nouvelles à 1 euros. Mais les 250 actions valant 250.000 euros vaudront 1000 euros chacune, dont 1 euro de nominal et 999 euros de « prime d’émission ».

Private Equity (Capital Investissement)

Prise de participation en capital dans des entreprises non cotées. Ses segments :

– le capital-risque : démarrage de nouvelles entreprises (voir ci-dessus)

– le capital-développement (« CapDev ») pour financer le développement de l’entreprise.

– le LBO destiné à accompagner la transmission ou la cession de l’entreprise.

Le terme “Private Equity” vient du fait qu’il désigne les opérations d’investissement en capital autres que celles dans les entreprises « Publiquement cotées » dans des marchés boursiers.

Protocole d’investissement

Protocole signé lors de l’investissement pour déterminer les conditions et modalités de l’Investissement souscrit par les investisseurs avec les autres actionnaires de la société. Il détaille notamment le prix de souscription, la nouvelle table de capitalisation, les droits des actions acquises…

Post-Money Valuation (valeur postmoney)

Valorisation d’une entreprise après l’entrée au capital du ou des investisseurs, à l’inverse de la Premoney valuation qui représente la valorisation d’une entreprise avant l’entrée des investisseurs au capital. Une start-up valorisée 10M€ premoney vaudra 15M€ postmoney après un investissement de 5M€.

Ratchet

Clause parfois négociée par les investisseurs leur permettant une relution, totalement ou partiellement, en cas de nouveau tour de financement conclu à un prix inférieur au prix de souscription, valable pour une durée limitée.

Retargeting (reciblage)

Technique de publicité en ligne utilisée par les spécialistes du marketing pour refaire de la publicité auprès des personnes qui ont déjà visité leur site Web. Quand vous voyez partout sur le web des annonces pour un article que vous avez vu chez un e-commerçant, c’est du retargeting. Le leader mondial du sujet est la “licorne” française Criteo.

Responsive

Capacité d’un site Web à afficher son contenu avec un confort de navigation optimal pour toute taille d’écran (tablette, smartphone ou ordinateur) et pour tout type de browser. Toute start-up doit avoir un site “responsive”.

Runway

Temps pour lequel une start-up encore déficitaire a du cash de disponible sans nécessité d’une nouvelle levée de fonds.

RTB (real-time bidding)

Technologie d’enchère permanente pour le marketing en ligne, essentiellement pour les bannières publicitaires (“display”), commercialisée par des “trading desk”. Les annonceurs enchérissent sur des catégories de cibles, de site web et sur des moments de visualisation, afin optimiser l’efficacité de leur couverture media digital dans un budget donné. Il y a beaucoup de start-up dans le domaine du RTB et des “adtechs” (advertisement technologies ou technologies de la publicité digitale), soit comme utilisateurs, soit comme acteurs.

SaaS (Software as a Service)

Service en ligne, ne nécessitant pas d’installer une application sur son ordinateur et généralement payant par abonnement. Ce segment est très couru des fonds d’investissement car très vertueux économiquement.

Scalability (“scalabilité”)

Désigne la capacité d’un produit à “passer à l’échelle”, c’est-à-dire à s’adapter à un fort changement d’ordre de grandeur de la demande, tout en maitrisant la hausse des coûts associés. C’est une des premières questions posée à une start-up puisqu’elle est au coeur de son attractivité et de sa création de valeur.

Scrum

Scrum est un méthode de travail agile utilisée dans le développement de logiciels, et très répandue en start-up. Elle est conçue pour des petites équipes de développeurs (3 à 9) qui coordonnent leur travail et le décomposent en actions qui peuvent être complétées dans des temps courts, appelées Sprints (30 jours ou moins), dont les progrès sont suivis quotidiennement dans des réunions courtes appelées Daily Scrums.

SEO (Search Engine Optimization)

Ensemble de méthodes permettant à un site web d’être trouvé et mis en bonne position par les moteurs de recherche (type Google). Grâce à des solutions diverses, un site parvient à améliorer ainsi son “traffic naturel” très précieux car non payant, par opposition au SEM (Search Engine Marketing) qui consiste à acheter du traffic (mots clés…).

Serial entrepreneur

Entrepreneur ayant déjà revendu une ou plusieurs start-up. Le taux de succès des “serials” étant important, ils sont “bankables”.

Share Holder Agreement (SHA ou Pacte d’actionnaires)

Convention conclue entre les actionnaires de la société (fondateurs et investisseurs en capital) pour organiser leurs relations en tant qu’actionnaires. Le pacte d’actionnaire détaille tous les aspects de la gouvernance de l’entreprise par un « comité stratégique », ainsi que les droits des actionnaires (droit d’information, droit de premier refus, drag along, tag along, droit d’agrément, confidentialité…).

SKU (Stock Keeping Unit : références produit stockées)

Le nombre de SKU (de références) d’un e-commerçant est un indicateur important de son activité.

Side Letter

Courrier d’engagement spécifique d’une société, typiquement signée par les fondateurs au moment d’un tour de financement, soit pour prendre des engagements sur la gouvernance de l’entreprise (typiquement pour remédier à des écarts notés dans la due diligence), ou pour conférer certains avantages à un ou plusieurs investisseurs.

Stand up (ou stand up meeting)

Dans beaucoup de start-up, meeting hebdomadaire court où tout le monde est debout et où les principales nouvelles sont échangées.

Start-up

Société nouvellement créée. Dans le sens couramment adopté, il s’agit d’une société innovante visant une croissance rapide par des leviers de “scalabilité”. Start-up est invariable en français, mais prend un s au pluriel en anglais. Les sociétés de service ne sont généralement pas qualifiées de start-up.

Start-up studio (ou start-up factory)

Société dont la mission est de lancer de nombreuses start-up dans une logique de répétition, voire une logique industrielle.

Stealth mode

Phase de démarrage de la start-up où elle choisit de ne pas encore parler de son projet, généralement pour mieux gérer la concurrence, ou parce qu’elle se cherche encore.

Tag Along ou Tag-along right (TAR)

Droit réciproque du Drag Along. Il assure aux associés minoritaires la possibilité de vendre leurs titres en cas d’offre d’achat d’associés majoritaires, au prorata, soumise à des conditions sur la nature de l’offre de rachat.

Term sheet (Lettre d’intention) ou LOI (Letter of Intent)

Document formalisant la proposition d’investissement qu’adresse l’investisseur en capital à la société dans laquelle il se propose d’investir. Celle-ci peut ou non être engageante (“binding”). Elle précise généralement les principaux termes du futur pacte d’actionnaire et doit être contre signée par la start-up afin de signifier l’acceptation de ses conditions. Après cela commence la période dite de « due diligence » (voir-ci-dessus). Par extension le verbe “termsheeter” veut dire envoyer une lettre d’intention.

Track Record

Résultat historique d’un portefeuille d’investissement, d’une équipe ou d’un investisseur.

Traction

La traction d’une start-up désigne l’intérêt mesuré pour son produit de la part de ses clients, que ceux-ci payent ou qu’ils ne payent pas.

TRI (Taux de Rentabilité Interne) — ROI en anglais

Taux mesurant la rentabilité annualisée moyenne d’un investissement constitué de flux négatifs (décaissements) et de flux positifs (encaissements). Il est utilisé pour mesurer et suivre l’évolution de la performance des opérations de Capital Investissement.

Up Round

Tour de financement à un prix d’action supérieur au précédent.

User Experience (ou UX Design, Experience Utilisateur)

L’UX est le résultat et le ressenti de l’expérience de l’utilisateur lors de l’utilisation ponctuelle ou récurrente d’un produit ou d’une interface. Le travail sur l’experience utilisateur, souvent effectué par un designer, vise à optimiser la satisfaction lors de l’utilisation de fonctions et la manière de les faire évoluer tant sur la forme, sur le fond, que sur la manière d’y accéder. La rapidité d’accès aux fonctions les plus utilisées est un des objectifs de l’UX Design. C’est un facteur clé de succès des start-up, et des entreprises digitales en général. Les accélérateurs proposent souvent des compétences d’UX Design aux start-up qu’elles accompagnent.

Venture loan

Financement sous forme de dette à une start-up pour financer ses activités. Un investissement en venture loan/venture debt est un prêt à taux d’intérêt garanti remboursé chaque mois ou chaque trimestre, généralement élevé, potentiellement associé à des BSA et à une garantie donnée sur les titres de la société. C’est un apport en capital coûteux mais peu dilutif, qui est généralement en relais avant d’autres investissements en capital.

Continue Reading
Click to comment

Startups

Startup ACT : Des avantages pour les entrepreneurs

Published

on

Il s’agit d’une série d’incitations pour encourager les potentiels-entrepreneurs (jeunes professionnels, chercheurs, jeunes diplômés, etc.) à oser entreprendre et lancer leurs Startups.

La Bourse de Startup :
C’est une allocation donnée au co-fondateur et actionnaire d’une Startup en lancement pour couvrir les charges de vie pour une (01) année. Son montant est indexé sur la rémunération antérieure durant les 12 derniers mois pour un salarié et prend la forme d’une indemnité fixe pour les non-salariés. Le montant maximum de la bourse est de 5 kDT net/mois et le montant minimum est de 1 kDT net/mois.

Les Brevets :
Prise en charge par l’Etat des procédures et des frais d’enregistrement des brevets des Startups au niveau national et international.

Le Congé pour Création de Startup :
Tout jeune diplômé éligible aux programmes d’emploi dont le SIVP qui créé sa Startup et rejoint une Startup en tant que salarié peut conserver cet avantage et s’en prévaloir à la fin de sa relation avec ladite Startup et ce dans un délai de trois (03) ans.

Le SIVP et les programmes d’emploi :
c’est un mécanisme de garantie des participations des fonds d’investissement et autres organismes d’investissement réglementés dans les Startups. Ce mécanisme attrayant n’est activable qu’en cas de liquidation amiable de la Startup objet de la garantie.

Le Bon Echec :
Le Startup Act encourage le bon échec en favorisant la liquidation amiable des Startups à travers la conjugaison de mesures comme le Fonds de Garantie des Startups, l’exonération de l’Impôt sur les Sociétés et la Prise en charge par l’Etat des charges salariales et patronales.

Continue Reading

Annuaires

KIDSBOOK

Published

on

KiDSBOOk : une startup tunisienne labellisée en 2019, fondé par M. Nadhir belkhir .

Description :

KIDSBOOK : « Révolutionner la vie préscolaire et l’éducation primaire »

Permettant aux parents d’avoir un suivi journalier sur la vie quotidienne à l’école (cours, devoirs à faire, commentaires et observations de l’enseignant/éducateur)

  Permettant aux enseignants et éducateurs d’établir leur propre plan d’enseignement sur toute l’année et de progression de leurs élevés

  Permettant aux administrations d’automatiser leur fonctionnement et les actions et interactions qu’elle entreprend avec son corps enseignant et avec les parents

  • Quel sont les difficultés rencontré  a vos début ?

Pour commencer ,80% des problèmes sont financier et 20% des difficultés rencontrées  par les entrepreneur sont d’ordre administratif, par ailleurs l’entrepreneur se trouve face a des problèmes  lié a l’absence de la culture entrepreneuriale aussi la mentalité de travailler à la fonction publique , cette mentalité qui règne chez plusieurs jeunes tunisien pourrait malheureusement léser l’esprit entrepreneurial 

  • Que proposez-vous comme solution ?

Beaucoup d’entrepreneurs sont perdus dans la phase de création de leur startup compte tenu des innombrables choses à gérer et des choix à effectuer, mais préfèrent toutefois se débrouiller seuls dans le souci de ne pas dépenser d’argent. Donc je propose de mettre en valeur la culture entrepreneurial dans les jeunes tunisien pour promouvoir l’écosystème des startups en Tunisie  .

Continue Reading

Startups

Business angel – Qu’est-ce qu’un business angel ?

Published

on

Tout savoir sur les business angels, ces investisseurs individuels qui permettent à des entreprises innovantes de se lancer, en les finançant tôt dans leur projet.

Savoir comment obtenir des fonds et soutiens pour ton entreprise est au moins aussi important que de savoir gérer sa comptabilité et sa facturation. Et pour cela, c’est Debitoor qui te vient en aide.

Aussi connu comme investisseur providentiel, un business angel est une personne physique ou morale qui apporte des fonds et/ou de l’expertise à de nouveaux entrepreneurs pour les aider à démarrer leur projet, afin d’en retirer un intérêt futur.

Qu’entend-on exactement par business angel ?

Il s’agit d’un investisseur disposé à collaborer à un projet entrepreunarial. En plus d’un capital financier, ce type d’investisseur peut également investir un savoir-faire en management d’entreprise ou des contacts.

A la différence des mécènes habituels, les business angels disposent généralement d’une expérience confirmée de la gestion d’entreprise et d’une connaissance poussée d’un secteur d’activité.

Ils aident l’entrepreneur tutoré et le guident vers la mise en place d’un commerce rentable pour tous.

Les entreprises rencontrant les succès les plus remarquables ont généralement bénéficié à leurs débuts de l’appui de business angels désireux de soutenir des projets innovants dans leur phase de développement initiale.

Ces investisseurs ne font pas qu’engager des fonds dans un projet, mais aussi du temps et la puissance d’un réseau de contacts qui peut s’avérer décisif pour la réussite du projet.

Caractéristiques générales d’un business angel

Voici quelques traits que l’on retrouve chez la majorité des business angels :

  • ils investissent leurs propres fonds dans le projet, contrairement aux sociétés de capital-risque dont le cœur d’activité est l’investissement dans des entreprises non côtées en bourse,
  • la décision d’investir ou non ne dépend que d’eux,
  • ils soutiennent des entrepreneurs avec lesquels ils n’ont pas de lien de parenté ou d’amitié (d’où le caractère angélique !),
  • l’investissement porte en principe sur des projets solides et viables, puisque les business angels en attendent souvent une contre-partie future,
  • l’objectif principal est la rentabilité de l’investissement.

Quoi qu’il en soit, avant de contacter des business angels, tu ne pourras pas faire l’économie d’un business plan solide et bien ficelé !

Continue Reading

Tendances

Copyright © 2019 Tunisientreprendre.co