Connect with us

Startups

FoodTech : Les fruits détendus, pour gourmands avertis

Published

on

Marre des barres chocolatées industrielles pour vos gouters ? Marre des apéros classiques en mode chips ou fruits secs ultra-salées ? Marre des céréales industrielles pour le p’tit déjeuner ? On a justement UNE startup super healthy à vous présenter : Les fruits détendus. Lancée en 2015 par Charles, la startup propose des encas bios sous forme mais aussi des granolas et des mélanges pour l’apéro. Soutenue par la Réseau Entreprendre, cette pépite entrepreneuriale connait un succès croissant. On vous raconte son histoire et vous donne notre avis dans ce qui suit 😉

Démocratiser les fruits secs auprès du plus grand nombre

  • Fondateur : un amoureux des fruits

C’est Charles D’Orlon qu’il faut remercier pour la création de ces encas.

« Mais qui est-ce ? », me direz-vous. Il nous faut remonter un peu le temps… d’une bonne vingtaine d’années, pour aller à la rencontre du petit Charles qui est alors un enfant. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, Charles a horreur du chocolat (oui vous avez bien lu, ça existe). Alors, pour le gouter, c’est pas simple. Ses parents y réfléchissent et ont une idée du tonnerre : lui proposer des fruits séchés pour le gouter. L’idée fait carton plein auprès du jeune garçon qui se mettra aussitôt à en consommer jusqu’à …. ce jour en fait J

charles equipe-01-1479490871

Bon évidemment le petit Charles va à l’école et obtient un Master en Mathématiques à Paris-Dauphine. Il commence alors à avoir des envies de création d’entreprise. Il se dit alors que faire un Master spé à l’EM Lyon pourrait très certainement l’aider en ce sens. Une fois son diplôme en poche, il choisit de travailler un peu, c’est-à-dire 4 ans, dans un cabinet de Revenue Management pour acquérir de l’expérience avant de lancer son propre projet.

  • Idée business née d’une passion

Grand consommateur de fruits en tout genre, qu’ils soient secs, séchés ou frais, Charles découvre de plus en plus leurs bienfaits à tel point qu’il envisage d’en faire son business. Il étudie alors le marché du snacking sain et se rend compte qu’il est encore trop traditionnel et qu’il peut encore beaucoup plus se développer puisque trop peu de personnes consomment ou cuisinent avec des fruits.

Bingo ! On l’a notre idée business : s’attaquer au marché du snacking sain.

  • Lancement pas à pas

Son étude de marché l’amène à privilégier en particulier le fruit séché pour son côté nutritionnel intéressant mais aussi pour sa praticité logistique puisqu’il se conserve longtemps, n’obéit pas à la saisonnalité et évite ainsi le gaspillage.

Une fois le produit de base ciblé, Charles part à la rencontre de diététiciens nutritionnistes et de naturopathes avec lesquels il élabore des mélanges de fruits secs et de fruits à coque. Mais rien de convaincant ne sort de ces rencontres.

Bouchee Olive-01-1479233267

Il se dit alors qu’il faudrait probablement ajouter un aspect « culinaire » à ce produit. Il part alors à la recherche d’un chef spécialisé dans la cuisine saine pour relever le défi du goût et de la conservation des propriétés nutritives des aliments bruts. Et c’est Félicie Tocze qui finit par le convaincre. Comment ? En lui proposant de sélectionner des produits déshydratés cuits à basse température (42°C pour être plus précis) pour conserver un maximum de bienfaits.

Bon ok, mais on en est où dans l’élaboration des recettes sinon ?

Justement. Charles est confronté à son premier challenge : comment faire des encas sucrés sans ajouter de sucre ?

En fait, au-delà du goût, le sucre est un liant. Il faut donc lui trouver un substitut sain. Après plusieurs essais, le duo opte pour l’utilisation de purées de fruits produites sur-place pour en maitriser le goût et de graines mucilagineuses entières et moulues (graines de sarrasin, graines de chia et graines de lin moulues) en guise de liant.

Les 4 premières recettes validées, Charles lance Les Fruits Détendus fin 2014 et cuisine lui-même dans son 10 m².

Aujourd’hui, la startup a bien grandi, puisqu’elle a établi ses quartiers depuis Septembre 2017 dans un laboratoire de fabrication de 200 m² rue Jules-Saulnier qui produit environ 1000 sachets par semaine. Charles s’est associé à un ami de faculté Jad et tous deux ont recruté 9 salariés. Le Chiffre d’Affaire devrait quadrupler en 2019.

fruits Detendus
  • Le produit : sain et gouteux

Le premier encas élaboré est le Banane-Baie de Goji et s’en sont suivis d’autres. La startup propose ainsi 3 gammes de produits : des granolas pour le petit-déjeuner ; des encas pour le goûter et des mélanges pour l’apéro.

A chaque fois, la règle est la même : un fruit séché (olives, tomates etc.) ou une baie, du croustillant avec des fruits à coques (amandes, noix de cajou etc.), des graines pour le liant (sarrasin, courge, sésame etc.), une épice ou herbe aromatique (origan, curcuma etc.) pour relever le goût et une pincée de sel. Et pis c’est tout. Pas de sucre, ni d’additifs, ni d’huiles, ni conservateurs.

Une composition au top qui se rapproche au maximum des valeurs nutritives des fruits crus.

Ce qui fait le succès de la startup

  • Positionnement: Sain et Made In France

La startup a tout de suite affiché sa volonté de proposer un produit naturel, sain sans conservateurs ou sucres et qui apporte réellement des bienfaits nutritifs en plus du plaisir gustatif. Enfin, des petits snacks qu’on peut manger sans culpabiliser, bien au contraire.

En plus de son positionnement Green, Healthy et certifié bio, la startup privilégie dans la mesure du possible des ingrédients issus de filières locales pour ce qui est des fruits secs et à coques ainsi que pour les herbes aromatiques. Cet aspect Made In France contribue à l’encouragement des filières locales et est fort appréciable pour son côté écologique.

3f06bebd6f6451610cc3d8b6a7ac0a457521dcce
  • Clientèle cible : active, avertie et branchée

Bien que l’objectif des Fruits Detendus soit de s’adresser à tout le monde, le snacking sain a encore du chemin à faire avant de déloger les cochonneries industrielles qu’on a eu la facheuse habitude de consommer depuis l’enfance. Pour le moment, le cœur de cible est plutôt féminin, entre 25 et 35 ans avertie et active. En effet, le snack prêt représente un gain de temps non négligeable et s’il est sain c’est évidemment préférable.

  • Image de marque : fun et sympa

La startup a beaucoup travaillé sur son image de marque. Le nom d’abord suscite à la sympathie (important pour l’adhésion et la fidélisation de la clientèle) mais aussi un côté fun, cool. Le logo évoque la gourmandise et donc le côté savoureux des produits, les packagings aux couleurs pastelles renforcent le côté sympa de la marque.

La startup travaille de plus en plus sur sa communication digitale avec un compte instagram de plus de 12K followers et un compte Facebook de presque 5K. Indispensable pour communiquer auprès de son cœur de cible et l’élargir davantage.

  • Distribution : spécialisée et online

La startup distribue ses produits dans près de 150 points de ventes dont des magasins bio, des épiceries fines, des épiceries bio (Biocop ou indépendants), des bars à jus et des centres sportifs. 

Mais très vite la demande de clients résidant à l’étranger a commencé à croitre, si bien que la startup a dû rapidement mettre en place son eshop.

Pour 2019, la startup a prévu de distribuer ses produits dans 300 points de vente supplémentaires.

49947145 2171326566515986_958207470025572352_n
  • Financement

Pour se financer, Charles a d’abord puisé dans ses économies personnelles, puis a opté pour un prêt du Réseau Entreprendre 93. Ensuite, une campagne de crowdfunding sur Kisskissbankbank a permis de récolter 8k€ en décembre 2016 (notamment pour l’achat d’un nouveau deshydrateur pour le lancement de la gamme salé d’apero et le lancement de la gamme petit-déjeuner Granolas et Porridges). Enfin, un prêt bancaire est venu compléter ce capital.

Notre avis sur les fruits détendus

La startup nous a généreusement transmis les produits suivants dont nous parlons plus en détail ci-dessous.

Il faut d’abord préciser que si vous avez l’habitude des encas et snacks industriels, vous risquez d’être un peu dérouté au début. En effet, les goûts sont plus marqués, plus francs ce qui est normal puisque c’est naturel.

Pour notre part, on a largement eu le temps de se déshabituer des produits conventionnels puisque cela fait pas mal de temps qu’on mange essentiellement bio et sain (enfin on essaie hein !).

On a donc pu déguster :

–                      Le granola Coco-Amande : composé évidemment de coco d’amandes mais aussi de dattes (forcément pour apporter un côté sucré) et d’eau de rose. 5,90€ les 240g

–                      Les crackers tomates-noix de cajou-paprika. 4,90€ les 100g

–                      L’encas banane- Goji. 3,90€ les 80g

–                      L’encas datte – cacao cru et menthe poivrée. 3,90€ les 80g

Verdict : le granola est DE-LI-CIEUX ! Mais vraiment ! A la fois doux (grâce à la coco) et consistant (l’effet rassasiant de l’amande). Les deux encas Banane-goji et datte-cacao sont aussi très bons pour peu qu’on aime la datte qui est présente mais non prédominante. Par contre, on a moins accroché avec les crackers tomates-noix de cajou, trop assidulé avec un tomate beaucoup trop présente selon nous (mais tout ça est une affaire de goûts) 😉

En bref, c’est très pratique, très bien composé, varié et sain, tout ça à prix raisonnable. Donc à adopter sans aucune hésitation !

Par ici pour les découvrir !

Journaliste Rédacteur en chef de Tunisie entreprendre

Continue Reading
Click to comment

Startups

La Start-up Act voit le jour, 12 entreprises labellisées

Published

on

Un an après la rentrée en vigueur de la « Start-up Act », une cérémonie officielle a eu lieu à Dar Dhiafa à Carthage, en recevant les lauréats du premier label Startup. Lors de la cérémonie, le « Collège des Startups », a accordé le label Startup à 12 entreprises tunisiennes opérant dans divers secteurs.

Pour rappel, la loi « Startup Act », considérée « révolutionnaire » pour l’écosystème entrepreneurial tunisien a été votée le 2 Avril 2018 par le parlement. L’obtention du label Startup est décidée par le « Collège des Startups », en se basant sur 5 critères : il faut que l’entreprise  ait été créée depuis moins de 8 ans, qu’elle emploie moins de 100 salariés, qu’elle réalise un chiffre d’affaires de moins de 15 millions de dinars et que son capital social soit détenu à 66 % par des personnes physiques, des organismes d’investissements ou des startups étrangères et que son modèles économiques soit innovant.

Les entreprises labellisées sont : Vitalight Lab, Be Wireless Solutions, Enova Robotics, Medilys, DataVora, PolySmart, Roamsmart, Next Gen Corp, Nostatik Media, Dabchy, Paypos et Ezzayra Solutions.

Les entreprises qui ont décroché le label, bénéficieront de plusieurs avantages tels que, sur le plan financier, l’avantage d’avoir une carte technologique avec un plafond de 100 mille dinars, et, sur le plan fiscal, celui de la sécurité sociale. L’état s’engage également à prendre en charge les procédures et les frais d’enregistrement des brevets au niveau national et international.  

Continue Reading

Startups

6 startups tunisiennes innovantes et prometteuses sélectionnées pour le «World Economic Forum on the Middle East and North Africa 2019»

Published

on

 Le Forum économique mondial (The World Economic Forum) et le Conseil de développement économique de Bahreïn (Bahrain Economic Development Board (EDB) se sont associés autour d’une initiative, lancée depuis 2017 et dont l’objectif est de sélectionner 100 startups arabes innovantes « façonnant la quatrième révolution industrielle en 2019 ».

Les start-ups ont été sélectionnées parmi près de 400 candidats. Ils représentent 16 pays et un certain nombre de secteurs, notamment l’éducation, l’énergie, l’environnement, la finance, la santé et les médias.

Les entrepreneurs sélectionnés bénéficieront d’un programme personnalisé leur permettant de discuter de l’avenir de leurs startups avec des représentants de gouvernements et des chefs d’entreprise lors du Forum économique mondial sur le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (World Economic Forum on the Middle East and North Africa) qui se tiendra les 6 et 7 avril 2019 en Jordanie.

Sur la liste des 100 startups finalistes, 6 startups tunisiennes ont brillamment pu se démarquer :  

 Dabchy

Dabchy est une plateforme qui relie les acheteurs et les vendeurs en Tunisie, fondée par Ameni Mansouri, jeune entrepreneure de 29 ans. Une conception à la croisée des chemins entre le réseau social et le vide-dressing où les utilisatrices peuvent acheter, vendre ou échanger des articles de mode neufs ou d’occasion. La plateforme compte aujourd’hui 220000 utilisateurs, dont la majorité sont des femmes. Lors de son démarrage, la jeune startup, a bénéficié d’un programme d’accélération à Flat6labs via lequel elle a réussi à lever 44 700 dollars.

BioFire

BioFire est une entreprise socialement responsable qui récupère et transforme des résidus végétaux agricoles et forestiers difficilement utilisables en l’état pour les valoriser comme biocombustibles solides pratiques, performants et écologique, tout en offrant la possibilité aux agriculteurs et usines de bois de gérer leurs déchets gagner des revenus supplémentaire. La startup a été crée par Mourad Channouf et Radhouan Ayadi.

Epilert

Une startup qui a développé un bracelet connecté pour la détection et la prédiction à travers l’intelligence artificielles des crises d’épilepsie permettant d’alerter de manière autonome et en temps réel, les proches (famille, amis), les médecins et le SAMU en cas d’urgence. La startup, crée par a déjà décroché le prix de l’innovation en marge du Forum international de la santé numérique.

Evocraft

Evocraft est un projet de robotique qui développe des robots pour des besoins éducatifs. La Startup a été crée par Haythem Dabbabi et a déjà remporté le concours Samsung Fast Track 2017-2018.

Grabingo

Grabingo est une nouvelle application mobile Android et IOS qui remplace les cartes de fidélité. Avec un système très sophistiqué. Grabingo peut offrir une expérience utilisateur unique grâce à son interface. La Startup a été crée par mohamed khalloufi.

Wattnow

Wattnow est une startup fondée par Issam Smaali et qui offre une solution innovante permettant aux utilisateurs de visualiser et d’ajuster en temps réel leur consommation d’énergie via un boitier (100 % tunisien) capteur d’énergie placé sur le réseau électrique de la maison ou l’entreprise.

Continue Reading

Startups

ZWINTI

Published

on

Zwinti est le carrefour qui regroupe tous les esprits créatifs et libres, de la diaspora aux aficionados du Maghreb, au sein d’une même adresse.

Premier réseau social de la nouvelle génération maghrébine, où qu’elle soit dans le monde.
Zwinti est le carrefour qui regroupe tous les esprits créatifs et libres, de la diaspora aux aficionados du Maghreb, au sein dÂ’une même adresse.

Adresse: 47 Rue Marcel Dassault92514, Boulogne-BillancourtFrance

Site web: https://zwinti.com

Continue Reading

Tendances

Copyright © 2019 Tunisientreprendre.co