Connect with us

Startup

Comment devenir entrepreneur lorsque l’on est salarié ?

Published

on

De plus en plus, on observe de jeunes entrepreneurs promoteurs de jeunes entreprises qui naissent dans divers secteurs de l’économie. Ces entrepreneurs se lancent dans la gestion d’activité indépendante non pas de manière exclusive mais complémentaire. Autrement dit, ils sont salariés, mais décident d’investir. Comment devenir entrepreneur dans ces conditions ?

Qu’est-ce qu’un entrepreneur ?

La question de savoir ce que c’est qu’un entrepreneur peut sembler totalement évidente pour certains, et même idiote pour d’autres. À première vue, vous devez forcément avoir une idée derrière cette question, sinon une réponse qui se rattache à cette question. Et pourtant à y penser de plus près, la réponse est totalement relative et intègre plusieurs éléments non négligeables.

Un entrepreneur littéralement, c’est quelqu’un qui entreprend. Or, tout le monde autour de vous entreprend. Vous entreprenez de voyager, de construire votre maison, de cuisiner un repas, de faire les champs, d’aller en campagne, de vous promener, d’effectuer des visites familiales, professionnelles, d’organiser une fête, de mettre sur pied une entreprise, d’étendre votre structure dans d’autres villes ou pays, de créer un produit, de faire un placement immobilier, et bien d’autres.

Ainsi, vous pouvez remarquer que tout le monde entreprend à un moment donné quelque chose ou une activité. Est-ce qu’un entrepreneur se définit donc par le fait qu’il entreprenne une activité, ou bien par le fait qu’il concrétise son idée d’entreprendre ? Est-ce qu’un entrepreneur se définit par le fait qu’une personne déclare son activité ou bénéficie d’une immatriculation auprès des structures administratives compétentes ? Est-ce qu’un entrepreneur se définit également par le fait qu’une personne gère une activité ou une société avec des employés ?

Pouvez-vous aussi définir un entrepreneur comme étant un salarié d’une structure privé, ou bien un fonctionnaire national ou international ou encore une personne qui possède une activité libérale ? L’entrepreneur peut-il aussi être défini comme un individu qui réalise des bénéfices non commerciaux (BNC) ou bien les bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ? Avant tout, pour bien comprendre la notion d’entrepreneur évoquée dans cet article, vous devez faire le distinguo entre l’entrepreneuriatet l’entreprenariat.

L’entreprenariat concerne l’action d’entreprendre. Chaque individu entreprend ou planifie de faire quelque chose à un moment donné de sa vie. Il n’y a personne qui n’entreprend dans sa vie, même les plus petits hommes. L’entreprenariat a un sens beaucoup plus tourné vers la satisfaction des besoins personnels ou individuels et la quête des intérêts propres de l’individu qui entreprend. Décider d’entreprendre de passer ses vacances à Miami relève de l’entreprenariat de la même façon qu’entreprendre de cultiver ses champs en campagne.

Par contre, l’entrepreneuriat concerne toujours l’action d’entreprendre, mais ici dans un but de rentabilité économique et financière. Il s’agit ici de créer sa société ou de mettre sur pied un projet rentable à court comme à long terme. L’entrepreneuriat fait appel à la création de richesses.

Devenir entrepreneur dans cet article concerne toutes les personnes qui ont décidé de créer de la richesse. La définition de l’entrepreneur est fonction du secteur d’activités concerné. Pour l’économiste, vous serez entrepreneur si vous créez de la richesse économique et financière (réduction du taux des chômeurs, création d’emplois, augmentation du revenu, accroissement du revenu national, etc.). Pour le juriste, vous serez entrepreneur si vous êtes déclaré au registre du commerce, ou bien immatriculé au régime des métiers avec toutes les conditions qui y vont dans ce sens.

Pour un sportif, un entrepreneur s’apparente à un entraîneur. Selon le président de MeltyGroup, Alexandre Malsch, « l’entrepreneur est un entraineur, qui doit tout faire pour mettre les meilleurs joueurs sur le terrain pour gagner le match ». Toutefois, un entrepreneur doit présenter les caractéristiques suivantes : objectifs à atteindre, passionné, prend continuellement les risques, inventif et créatif, patient, sait s’adapter à toute situation, autonome, organisé, manager, persévérant et déterminé, visionnaire.

Un entrepreneur quelle que soit la définition que vous lui donnez doit présenter au moins les caractéristiques sus citées. Elles ne sont pas exhaustives, mais au moins ce sont des caractéristiques principales. En théorie, il existe une différence entre le statut d’auto entrepreneur et le statut d’entrepreneur. L’auto entrepreneur est généralement assimilé en pratique à celui qui a une activité indépendante de ses fonctions principales soit comme fonctionnaire ou comme salarié. L’entrepreneur est considéré comme le manager d’une entreprise qui se consacre à cette activité entièrement et qui emploie un personnel.

Mais dans cet article, il faut entendre entrepreneur comme toute personne qui est soumise à un régime social bien particulier et dont la structure juridique correspond aux lois administratives. En tant qu’entrepreneur, vous pouvez appartenir à une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL), à une entreprise individuelle, à une société à responsabilité limités (SARL), à une auto entreprise, à une société anonyme (SA), à une SASU(société par actions simplifiée unipersonnelle), une SAS (société par actions simplifiée), etc.

Le statut d’auto entrepreneur se diffère de celui de freelance et de travailleur indépendant. Si vous êtes travailleur indépendant, vous n’avez pas en réalité de statut social car un travailleur indépendant n’est pas soumis à un régime spécial de la même manière qu’un freelance. Par contre un auto entrepreneur ou pour être plus juste un micro entrepreneur (appellation adoptée depuis le 1er janvier 2016) est soumis au statut de micro entrepreneur. Considérez dans cet article l’entrepreneur comme étant l’auto entrepreneur.

Par conséquent, comment devenir auto entrepreneur tout en étant salarié ? Est-ce possible d’être fonctionnaire et auto entrepreneur ou salarié et auto entrepreneur ?

Devenir entrepreneur en étant salarié

Comment devenir entrepreneur - entreprendre

Le statut d’auto entrepreneur peut être possible pour vous qui êtes salarié. Il est bien possible de faire le cumul des deux fonctions ou du moins des deux statuts quelle que soit votre activité (commerciale, artisanale ou libérale) et quel que soit le type de contrat souscrit (CDD, CDI, intérim, etc.).Il y a toutefois des exceptions près relatives à certaines activités. Tout d’abord, vous devez savoir comment devenir auto entrepreneur avant de savoir les conditions dans lesquelles en tant que salarié vous pouvez faire le choix du statut d’entrepreneur.

Conditions à remplir pour être considéré comme auto entrepreneur

Être micro entrepreneur, c’est être soumis au régime de la micro entreprise. Ce régime est lui-même soumis au régime fiscal de la micro entreprise qui stipule que pour être considéré comme auto entrepreneur, il faut réaliser un chiffre d’affaires annuel hors taxes (CAHT) maximal de 82 200 € en ce qui concerne les activités commerciales ou de 32 900 € pour ce qui est des prestations services ou des activités libérales. Parmi ces activités libérales dépendent des bénéfices industriels et commerciaux ou des bénéfices non commerciaux.

Mais depuis janvier 2018, ces montants ont été revus au double soit respectivement 170 000 € et 70 000 € pour les activités commerciales et prestations de services. Cette condition relative au chiffre d’affaires est sine qua non pour être considéré comme auto entrepreneur. Si votre chiffre d’affaires ne serait-ce que d’un euro le montant plafonné, vous basculer immédiatement au régime d’entreprise individuelle et vous perdez tous les privilèges rattachés au statut d’auto entrepreneur.

Comme autre condition, vous devez également avoir une immatriculation au RCS (registre du commerce des sociétés) pour ce qui concerne les activités commerciales ou au répertoire des métiers (RM) en ce qui concerne les activités artisanales. Ces deux régimes entrent dans la configuration du régime micro social simplifié.

Comme exemple d’activités relevant du régime micro entreprise, vous avez les avocats, les huissiers, les experts-comptables, les restaurants, les cafés, boulangeries, activités scientifiques et littéraires, les professionnels de sports, les médecins, etc.

Conditions à respecter pour devenir auto entrepreneur en tant que salarié

Deux clauses sont généralement recommandées pour devenir entrepreneur en tant que salarié.

  1. Contrainte de loyauté

Vous ne devez pas mélanger vos heures de travail de salarié avec les heures de votre activité d’auto entrepreneur. Ceci garantie la loyauté vis-à-vis de vos engagements envers votre employeur. Plusieurs personnes utilisent leurs heures de travail pour mener leur activité indépendante et trouvent des alibis et compromis pour tromper leur patron. C’est un jeu déloyal.

De même, vous n’avez pas le droit de prendre le matériel et l’équipement mis à votre disposition pour votre travail en tant que salarié pour en faire un usage dans votre micro entreprise. C’est « déloyaliser » votre activité aux yeux du fisc et de votre patron. Le matériel même de votre entreprise en tant que salarié ne doit pas être utilisé pour des fins de votre micro entreprise.

De plus, vous n’avez pas le droit de parler en mal de votre patron et même de son entreprise où vous êtes salarié ni à un concurrent ni à ses clients afin de les gagner tous. C’est « déloyaliser » votre activité.

En outre, vous êtes en droit d’informer votre employeur de la création de votre micro entreprise qu’elle touche au même secteur d’activités ou pas. Dans ce sillage, si vous avez l’intention de prester vos produits auprès de ses clients, vous devez obligatoirement lui tenir informer afin d’avoir son aval et son accompagnement même.

Ce devoir de loyauté ne se limite pas seulement au moment où vous êtes salarié chez votre employeur. Même après avoir quitté la structure, vous n’avez pas le droit de discréditer ou d’exercer votre activité de manière déloyale envers votre patron à un moment donné.

  1. Contrainte du respect des clauses de contrat

Certains employeurs en vous recrutant vont introduire dans votre contrat une clause interdisant toute forme ou toute possibilité de création d’une entreprise par les salariés jusqu’à rupture du contrat. Il est donc impossible dans ce cas de pouvoir choisir de devenir auto entrepreneur étant salarié, car c’est en feindre les clauses que vous avez signé. Ces clauses vous empêchent de vous lancer dans une quelconque activité indépendante à moins que vous décidiez de rompre le contrat avec l’employeur.

Bien évidemment, ces clauses doivent respecter le droit de travail, sinon à tout moment vous pouvez vous dégager de ce contrat signé.

Par exemple dans des cas exceptionnels, s’il n’y a pas de clause de non-concurrence dans votre contrat, vous pouvez à tout moment envisager certaines activités libérales. Selon la loi du 4 août 2008 en effet, vous avez le droit en tant qu’auto entrepreneur avec pour activité principale salariée mener une activité complémentaire auprès des clients de votre boss sans son accord.

Si vous respecter ces deux conditions principales, vous pouvez envisager de devenir entrepreneur étant salarié. Cependant, il existe des limites et des exclusions à cette forme de travail. Il y a certaines professions qui ne peuvent faire objet de cumul en tant que salarié telles que les professions libérales à l’instar des avocats, des professions médicales, des commissaires aux comptes. Il en est de même pour les activités agricoles qui ont un statut particulier et qui ne sont pas autorisées à d’exercer étant soumis au régime d’auto entrepreneur.

Par ailleurs, les fonctionnaires notamment le personnel de la fonction publique peuvent opter pour le choix de devenir auto entrepreneur dans certaines conditions. En tant que fonctionnaire à temps complet, l’obtention de l’aval de votre superviseur ou hiérarchie est obligatoire pour mener une activité auto entreprenante. Mais celle-ci ne devra pas excéder trois ans. Si vous êtes auto entrepreneur à temps partiel, vous devrez toujours mettre au courant votre hiérarchie de votre ambition.

Toutefois, avant de décider d’être auto entrepreneur en tant que salarié, vous devez mesurer les avantages et les inconvénients.

Avantages du cumul auto entrepreneur et salarié

Comment devenir entrepreneur - entrepreneuse

En devenant auto entrepreneur en tant que salarié, vous gagner plus d’argent, vous acquérez plus d’expérience personnelle, et même vous améliorez votre productivité en tant que salarié. De plus, vous découvrez vos potentialités et votre savoir-faire ce qui vous rend plus efficient, plus efficace et plus organisé dans vos tâches en tant que salarié. En effet, le temps vous est imparti et chaque minute que vous disposez est mise à profit. Ainsi, vous augmentez votre diligence et le sens de responsabilités ce qui peut vous valoir des promotions en tant que salarié.

Inconvénients du cumul auto entrepreneur et salarié

Le principal inconvénient est que vos charges en termes de cotisations sociales et la taxe sur vos revenus augmentent.

Comment devenir auto entrepreneur alors qu’on est salarié à des obligations mais qui deviennent plus aisé une fois que vous les avez maitrisés. Il y a plus d’avantages à faire le cumul des deux statuts que d’inconvénients. Alors n’hésitez pas et lancez-vous !

Continue Reading
Click to comment

Creation d'entreprise

Comment élaborer un business plan ou plan d’affaire ?

Published

on

Beaucoup d’entre nous ont deja entendu le mot « Business Plan » lors de la création de leurs entreprises ou startups ou lors d’une demande de financement, dans cet article nous répondons à des nombreuses questions autour de ce concept, notamment la définition d’un plan d’affaire, les techniques clés pour le rédiger, nous partageons aussi quelques modèles à suivre de Business plans et nous expliquons comment un business plan peut être très utile pour l’entreprise.

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Un business plan ou plan d’affaires est un document ayant pour objectif de convaincre un décideur d’investir dans un projet entrepreneurial. Le business plan doit répondre aux questions suivantes :

  • Qui sommes-nous (structure juridique, actionnariat, emplacement, etc.)?
  • Que vendons-nous (produit, service)?
  • A qui (clients)?
  • Comment (réseau de distribution, plan commercial)?
  • Qui sont nos concurrents?
  • Quel est le calendrier (étapes clés)?
  • Comment le produit est il fabriqué (processus de fabrication, fournisseurs, technologie, etc.)?
  • Quels sont les besoins financiers (montant, type de financement)?
  • Quel est le retour sur investissement (prévision de trésorerie)?

Quelle est la structure type d’un business plan?

Un business plan suit généralement l’ordre suivant :

  1. Résumé
  2. Société (qui sommes nous ?)
  3. Produits et Services (que vendons nous?)
  4. Etude de marché (à qui?)
  5. Stratégie (comment?, qui sont nos concurrents?, quel est le calendrier?)
  6. Opérations (comment le produit est il fabriqué?)
  7. Plan Financier (quels sont les besoins financiers?, quel est le retour sur investissement?)
  8. Annexes

Bien qu’il existe une structure de business plan type, il est important de noter que le plan doit être adapté à la fois au lecteur et au projet.

Business plan sur mesure

Le business plan a une visée argumentaire : il doit démontrer que le projet est attractif. La structure du business plan doit donc être adaptée en fonction du projet afin de le mettre en valeur.

Le lecteur du business plan décidera de poursuivre le projet (ou de l’abandonner) suivant la balance entre les risques et les opportunités de gains qui lui sont associés. La perception des risques dépendra de l’identité du lecteur : les banques, les managers, et les actionnaires ont tous une façon d’appréhender les risques qui leur est propre.

Il est donc important de bien comprendre la grille d’analyse qu’utilisera le destinataire du plan pour prendre sa décision d’investissement avant d’écrire le plan afin de pouvoir adapter celui-ci en conséquence.

Combien de documents ?

Il y a presque deux documents différents dans un business plan. Le résumé (« executive summary » en anglais) et le reste.

Le résumé est la section la plus importante du business plan, elle a pour objectif de donné envie à l’investisseur dans savoir plus sur le projet en répondant de façon succincte à toutes les questions énoncées ci-dessus.

Après avoir lu le résumé, et s’il est intéressé par le projet, l’investisseur explorera certaines des autres sections du business plan dans le but d’obtenir plus de détail sur les points qui lui paraissent importants.

Quel est l’utilité du business plan ou plan d’affaires ?

Le business plan ou plan d’affaires a un objectif principal : CONVAINCRE.

Le business plan ou plan d’affaires est rédigé en vue d’être présenté à des tiers, qui peuvent être des futurs associés, des partenaires, des fournisseurs, des clients, des prescripteurs, ou encore des financeurs : les banques, les proches, les capitaux-risqueurs ou encore les donateurs d’une opération de crowdfunding.

En lisant le business plan ou plan d’affaires, ces personnes :

  • devront comprendre l’idée et le concept,
  • devront être rassurées sur l’adéquation entre les porteurs de projet et le projet lui-même,
  • devront être convaincues par le potentiel du marché,
  • devront être convaincues par la stratégie marketing et commerciale prévue,
  • devront être convaincues par le modèle économique et organisationnel imaginé,
  • devront être rassurés sur tous les risques susceptibles de peser sur l’entreprise.

Modèle Word de business plan / plan d’affaires à télécharger (gratuit)

Cliquez pour télécharger un modèle exemple de plan d’affaires sous Word (gratuit): Modèle exemple de business plan Word (plan d’affaires)

Ce modèle Word est simple, taillé pour convaincre.

Continue Reading

Economie

Formation en ligne ou e-learning : les avantages et les inconvénients

Published

on

La formation en ligne offre de nombreux avantages dont la flexibilité et le gain de temps. Qu’en est-il des inconvénients ?

Le secteur de la formation en ligne est en pleine éclosion. Cours à distance, e-learning : de plus en plus d’individus ou de salariés optent pour cette option qui permet de continuer ses activités quotidiennes tout en préparant un diplôme en acquérant de nouvelles compétences.

Quels avantages offre-t-elle ? Quels sont ses inconvénients ?

LES AVANTAGES DE LA FORMATION EN LIGNE

Elle permet de rester flexible

Vous pouvez préparer un diplôme en restant chez vous, comme les horaires s’adaptent à votre emploi du temps. Vous pouvez donc vous former le soir, le week-end et continuer ainsi en journée vos activités : exercer un emploi, vous occuper de votre famille ou suivre une autre formation en présentiel.

En effet, c’est la formule idéale pour ceux qui souhaitent préparer un double cursus ou ceux qui travaillent en journée et désirent se former à leur rythme.

Elle permet de réduire certaines contraintes

D’un point de vue financier vous réduisez certains coûts liés au transport par exemple, comme vous n’avez pas à vous déplacer. Certains cours sont proposés par vidéo conférence, il vous suffit alors de vous connecter à la plateforme pour assister aux leçons. Vous gagnez donc du temps comme vous évitez les déplacements.

En outre, plusieurs dates sont proposées pour le début de votre formation, alors que les cours en présentiel ont des horaires plus stricts et des dates de rentrée beaucoup moins flexibles.

Des cours taillés sur-mesure

Opter pour une formation en ligne vous permet d’évoluer à votre rythme. Vous vous connectez lorsque vous êtes disponible et visionnez les vidéos des cours selon votre rythme. Libre à vous donc de mettre pause, de repartir en arrière ou de vous arrêter pour assimiler vos leçons. Par ailleurs, un tuteur corrige vos exercices et adapte les cours à votre niveau, à vos besoins spécifiques.

Un suivi efficace

Les nouvelles technologies aidant, chaque étudiant est suivi minutieusement dans le cadre d’une formation en ligne. Des outils d’analyse permettent au centre de formation de suivre l’évolution de chaque élève. Il s’agit donc d’un système efficace, cependant suivre des cours à distance a aussi ses limites.

Des économies

Les formations en ligne vous permettent de faire des économies. En effet, si se former coûte cher en général, avec les cours en ligne vous faites des économies sur le prix du matériel comme tout est souvent dématérialisé. Avec l’e-learning, vous avez accès à des plateformes en ligne, du matériel de révision en vidéo, ainsi que des échanges par email. La plus grande dépense sera donc votre connection Internet.

La formation en ligne comprend également quelques inconvénients. Quels sont-ils ?

LES INCONVÉNIENTS

Suivre des cours à distance demande un niveau de motivation et de responsabilité élevé. En effet, pouvoir suivre les cours après avoir effectué ses activités quotidiennes n’est pas toujours aussi aisé qu’on le pense. Sens de l’organisation, bonne gestion de son temps sont des qualités à posséder (ou à développer) avant de pouvoir se lancer ; autrement, le projet de formation peut facilement échouer. Motivation, concentration et sens de l’organisation sont donc les mots d’ordre.

Le manque de communication peut être perçu comme un défi

La formation en présentiel permet d’entrer en contact avec d’autres étudiants, communiquer.  La communication dans le cadre d’un apprentissage en ligne est souvent réduite à des échanges écrits : e-mails, chat, etc.

L’autodiscipline

Pour réussir une formation en ligne, il faut une bonne dose d’autodiscipline. Sans cela, vous ne parviendrez pas au bout de votre projet. Ceux qui ont besoin d’être suivis de près pour évoluer et bien assimiler leur cours se trouveront un peu dépourvus. L’autodiscipline pour réussir est ici indispensable. En effet, les cours en ligne vous libèrent de nombreuses contraintes et vous offrent de la flexibilité mais sans une bonne organisation, de la discipline, vous remettrez les choses à plus tard. La procrastination est ici le meilleur ami de l’échec.

L’isolement peut être difficile à supporter

Les formations en ligne offrent beaucoup de flexibilité et en vous permettant notamment d’accéder à distance à un cours qui a eu lieu plus tôt dans la journée. Cela signifie que vous êtes souvent seul au moment de l’apprentissage. Vous faites tout en solo et les communications par email, vidéoconférence, réseaux sociaux ou sur les forums de discussion vous isolent davantage car vos contacts avec les autres étudiants et les enseignants ou formateurs restent virtuels..

Les préoccupations liées à l’utilisation des écrans

Les formations en ligne nécessitent l’utilisation prolongé d’écrans et ordinateurs. Les spécialistes mettent en avant les conséquences de cela sur la santé : fatigue des yeux, problèmes physiques liés à une mauvaise posture.

En effet, être assis devant un écran pendant plusieurs heures est dangereux pour la santé. Il est donc recommandé de se renseigner sur la posture à adopter lorsque l’on travaille assis pendant longtemps mais aussi sur la hauteur du bureau et faire des pauses régulièrement.

La nécessité de maîtriser l’outil informatique

La formation à distance a pu se développer grâce à la révolution numérique. Il faut donc pouvoir maîtriser quelque peu l’outil informatique ou ne pas avoir une appréhension des nouvelles technologies. En outre, il faut être capable d’étudier devant son ordinateur pendant plusieurs heures. En présentiel, les cours ont lieu dans une salle. C’est donc une autre dynamique.

Toutefois, si vous vous sentez prêt et avez la motivation nécessaire, vous pouvez vous lancer !

Les plateformes de formation à distance

Il en existe de nombreuses, selon vos centres d’intérêt et vos besoins. La plupart des grandes universités internationales permettent de suivre des cours en ligne. Il est nécessaire de visiter leur site Internet pour connaître les modalités d’inscription.

Il existe des nombreux plateformes d’e-learning qui nous détaillerons dans un autre article.

Continue Reading

Annuaires

Wledi, le premier réseau de la petite enfance en Tunisie

Published

on

En Tunisie et depuis plusieurs années, le secteur de la petite enfance voit son besoin en personnels qualifiés augmenter chaque année.  Il englobe plusieurs métiers comme les éducateurs spécialisés, les animateurs d’ateliers petite enfance, les puéricultrices et les auxiliaires parentales d’une part et plusieurs professionnels du secteur notamment les crèches, les garderies, les jardin d’enfants, les clubs et les écoles privées d’autre part.

Avec les difficultés économiques que la Tunisie traverse, les familles et parents ont tendances à limiter leurs budgets alloués pour les voyages, les vacances et les dépenses secondaires et en priorisant l’éducation de leurs enfants. Cette nouvelle économie à donner naissance à plusieurs acteurs dans ce secteur et notamment des nouvelles plateformes en ligne permettant de moderniser le secteur.

Dans ce cadre se positionne la nouvelle plateforme Wledi.

Wledi est un réseau de crèches, garderies, jardin d’enfants qui a pour vocation d’accompagner les parents dans leur recherche d’une place en crèche près de leur domicile ou de leur lieu de travail.

La plateforme permet de mettre en relation les familles avec les professionnels du domaine en proposant un annuaire complet des établissements classés par localisation et par capacité d’accueil.

La plateforme permet également, aux familles de :

  • Envoyer une demande d’inscription de leurs enfants
  • Noter l’établissement et laisser un avis
  • Contacter directement l’établissement par téléphone ou par message.

Chaque famille aura accès à un espace didié permettant de mieux gérer les fonctionnalités de la plateforme via le liens https://wledi.com/espace-famille.

Chaque établissement dispose d’une marque employeur permettant d’exposer :

  • les informations de contacts
  • De découvrir les photos des locaux
  • De voir les avis et notes des familles afin de donner de la crédibilité au services proposés par l’établissement.

Ci-dessous un exemple d’une marque employeur pour l’établissement Farm Kids sur la plateforme Wledi :

http://wledi.com/etablissements/farm-kids

La plateforme Wledi est disponible sous l’adresse web https://wledi.com et éditée par l’entreprise Audasoft Technology.

Continue Reading

Tendances

Copyright © 2019 Tunisientreprendre.co